6 février 2023

Sakineh devrait être lapidée après la fête de l’Aid

Malgré la mobilisation de l'Occident L'iranienne condamnée à mort par un tribunal iranien pour adultère, Sakineh Mohammadi-Ashtiani, devrait être lapidée après la fête musulmane  de l’Aid malgré la vague de protestation et de mobilisation en Occident pour tenter d'annuler cette sentence d'un autre temps. Le ministère iranien des Affaires étrangères a par ailleurs indiqué que sa condamnation à la lapidation ''n'avait rien à voir avec la question des droits de l'homme''.
 
Le fils de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort par lapidation, a déclaré craindre l'exécution de la sentence après la fin de la fete musulmane du fin du ramadan  lors d'une conversation téléphonique devant la presse avec l'écrivain français Bernard-Henri Lévy.
 
 
Sakineh Mohammadi Ash tiani est une mère de famille de 43 ans condamnée à mort par lapidation pour adultère et participation présumée au meurtre de son mari. Cette affaire a suscité une vaste mobilisation internationale, et la sentence a été suspendue début juillet.
 
Le parlement européen a approuvé  cette semaine une résolution demandant au régime iranien d'annuler sa décision de lapider Mohammadi Ashtiani. Le parlement a également appelé Téhéran à ne pas exécuter Ibrahim Hamidi âgé de 18 ans et accusé d'"offenses homosexuelles".
 
 
Le cas de l’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, menacée dans son pays de lapidation à mort, continue de susciter beaucoup d’émotion en France en particulier. Après les interventions de Bernard-Henri Levy, de Carla Bruni-Sarkozy qui a du coup reçu une incroyable volée d’insultes des médias iraniens —, puis de Bernard Kouchner qui s’est même déclaré prêt à se rendre à Téhéran.
 
En attendant, la justice iranienne a fait savoir qu’elle poursuivait toujours l’examen du cas de Sakineh, dont elle a suspendu en juillet la condamnation à mort. Le verdict de lapidation pour adultère est actuellement réexaminé, a rappelé le porte-parole du ministère de la Justice. Un nouveau verdict pour meurtre et complicité de meurtre est en cours d’examen.
 
La revue de Bernard-Henri Lévy "La Règle du jeu" et l'association "Ni Putes Ni Soumises" appellent à une manifestation de soutien à l'Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani ce dimanche  12 septembre à 14h place de la République à Paris, a annoncé jeudi BHL dans un communiqué.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :