16 mai 2021

Al-Qaida intensifie ses menaces contre l’Europe

La France, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Italie et la Hollande seraient les nouvelles cibles privilégiées d’al-Qaida. Face à la menace, il est urgent de réussir l’intégration.

Outre les cinq complots déjoués dernièrement en Europe, les « alertes rouges » sont permanentes. Depuis l’enlèvement de cinq Français au Niger, les groupes islamo-terroristes menacent de plus en plus l’Europe pour plusieurs raisons. D’abord, parce que le pôle africain d’al-Qaida, plus près de l’Europe, Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique), a considérablement recruté, profitant d’une médiatisation sans précédent « grâce » aux enlèvements. Ensuite, parce que l’adoption de lois contre la burqa en France, en Belgique – et bientôt en Italie et en Hollande – a suscité de nouvelles fatwas d’al-Qaida.

En Hollande, le gouvernement de coalition incluant le parti anti-islamiste de Geert Wilders a promis une loi anti-burqa. En Italie, un projet similaire est proposé par le parti de Silvio Berlusconi (PDL). Quant à la France, elle est « coupable » d’avoir adopté, le 14 septembre, une loi contre le voile intégral dans l’espace public, d’être militairement présente en Afghanistan et d’avoir orchestré l’attaque de juillet dernier contre une base d’Aqmi (bilan : 9 djihadistes tués). Bien que ce raid n’ait pas permis de libérer l’otage Michel Germaneau, exécuté depuis, Aqmi a juré qu’elle se vengerait contre la France de Nicolas Sarkozy, « ennemi d’Allah », qui a « ouvert la porte de l’horreur pour lui et son pays »…

L’imam de Drancy

Mais al-Qaida ne menace pas uniquement l’Europe. Les derniers appels de Ben Laden visent les pays musulmans accusés d’abandonner leurs « frères du Pakistan », victimes des inondations. Dans son message de quinze minutes mis en ligne samedi, Ben Laden tente de séduire la rue pakistanaise en s’improvisant leader de l’aide humanitaire. Jouant sur la corde sensible, il explique que l’argent du pétrole du Golfe appartient à « tous les musulmans » et devrait être utilisé pour secourir le Pakistan.

Ce message est d’une extrême dangerosité, car il séduit de nombreux déshérités du Pakistan, puissance nucléaire. Cela montre qu’al-Qaida, l’allié des talibans, n’est pas un simple « intégrisme », mais une machine totalitaire prête à utiliser toutes les misères pour justifier sa violence et son projet fou de califat mondial. Al-Qaida voudrait étendre cet empire d’abord sur les pays musulmans, premières victimes, puis ensuite sur l’Europe, ventre mou de l’Occident. D’où l’urgence de réussir l’intégration et d’empêcher les extrémistes formés en Arabie saoudite ou au Pakistan de fanatiser nos jeunes dans certaines banlieues abandonnées. Comment ? En aidant davantage les imams promoteurs d’un islam républicain, tel l’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, menacé par les extrémistes, qui vient de publier Pour un islam de France (éditions le Cherche Midi, 2010).

http://www.francesoir.fr/alexandre-del-valle/al-qaida-intensifie-ses-menaces-contre-l-europe#comment-112201

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :