2 décembre 2022

L’étrange version officielle du crash A320 d’Andreas Lubitz

Les enquêteurs allemands ont perquisitionné les deux domiciles du copilote de l’A320 Germanwings, Andreas Lubitz, à Düsseldorf, où il disposait d'un appartement ; et à Montabaur, en Rhénanie-Palatinat, où il vivait une partie du temps. Ils ont notamment emporté l'unité centrale de son ordinateur, ainsi que deux grands sacs bleus et des cartons. Andreas Lubitz a traversé un épisode dépressif lourd en 2009 et a suivi un traitement psychiatrique. Depuis, il était sous traitement médical particulier et régulier.

C’est durant cette période en 2009 qu’il aurait commencé à fréquenter des milieux islamo-djihadistes. C’est ce qu’écrit, en allemand, Michael Mannheimer, sur German PI-News. Son analyse a été reprise, en anglais, sur speisa.com et sur divers autres sites Internet anglophones (voir liens vers sources en bas de page).

Il faut ici admettre que la version officielle du crash de  l’A320 Germanwings, crash volontairement provoqué par Andreas Lubitz, cette version officielle, donnée par les autorités françaises, est assez étrange. Selon cette version, Andreas Lubitz aurait eu une respiration calme et régulière jusqu’au moment de l’impact. On trouvera toujours des experts médicaux pour avaliser cette thèse. Mais il n’en demeure pas moins qu’elle semble invraisemblable.

Pendant huit longues minutes, soit jusqu’au moment du crash, et, malgré les hurlements des 149 passagers, Andreas Lubitz aurait gardé une respiration calme et régulière, sans prononcer un seul mot. Autre élément étrange : Andreas Lubitz aurait réussi à cacher aux services médicaux de la Lufthansa, propriétaire de Germanwings, qu’il prenait des médicaments prescrits par un psychiatre. On se demande bien quelles autres surprises nous réservera cette affaire dans les jours et semaines à venir. Une chose est certaine : les officiels font tout pour écarter une éventuelle piste djihadiste.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté


Sources :


  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :