Archives:

Les brillants médecins » français  ...

On a donc eu recours aux médecins formés selon les critères soviétiques dans les pays du Maghreb ou du Proche-Orient, sans numérus clausus, et qui sont venus en France, soit pour se former à une spécialité, soit pour des raisons politiques et/ou économiques, fuyant des conditions locales déplorables. Ces médecins ont été les "petites mains" ...