Archives:

France et Tunisie:dégoût et colère

Après l'abattement, la tristesse, les pleurs rentrés, sans doute de façon moins émotionnelle que le 7 janvier (Charlie) et le 9 (hyper cacher) mais peut-être de manière plus froide, décisive, surtout devant les rodomontades de puissants inutiles montant pourtant le menton haut les marches élyséennes. Les nombreux Britanniques assassinés (

...