Alors, contents ?

Dans moins de cinq heures, nous saurons si la France est définitivement entrée dans la phase finale de son existence. Rien que ça. Ça va se jouer à cinq ou six cent mille voix, peut-être même moins. Or, plus d'un million de nazislamistes votent massivement pour celui qui les cajole le plus. Leur poids est donc décisif dans le résultat de ce soir. Et si par miracle, le candidat des envahisseurs n'est pas élu ce soir, le pire sera évité, mais ce ne sera que partie remise. Car les envahisseurs ont le temps, la démographie et l'UMPS, pour eux.
 
La bêtise et l'aveuglement politique, semblent être des tares incurables chez beaucoup d'électeurs de base. En effet, malgré tous les démentis de la réalité, ils s'obstinent à croire aux dogmes obsolètes, gauche, droite et surtout "extrême droite". Des personnes brillantes sont affectées. Par exemple, il parait que deux ex présidents de ma petite communauté, apporteraient leur soutien aux plus dangereux antijuifs nuisant en France depuis l'occupation nazie, en votant pour le chouchou des nazislamistes. Enfin, espérons qu'il s'agisse d'une rumeur malveillante.
 
Le jeu des scénarios est inutile. Il ne s'agirait que de conjectures sur des détails. Il n'existe que deux grandes lignes possibles. Si l'occupant actuel de l'Elysée obtient son second bail pour cinq ans, n'ayons aucune illusion, les choses vont continuer à se dégrader, comme depuis cinq ans. Pas plus vite, mais pas moins vite non plus. Par contre, malgré, ou plutôt grâce au refus de l'UMP, l'opposition patriotique aura le temps et les moyens de se renforcer et de devenir la seule vraie alternative à l'UMPS. Les Français devront alors prendre en main, leur sort.
 
Si  le candidat des envahisseurs est élu, ce sera le début d'une agonie qui traînera dix à quinze ans. En effet, pas besoin que le scénario catastrophe de Marc FIORENTINO se réalise, pour que la France rejoigne la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie, au club des pays en déroute. Qu'il le veuille ou non, l'élu ne pourra que fuir en avant en endettant toujours plus le pays. Les forces vives du pays, c'est-à-dire la classe moyenne et les PME, seront ruinées. Les charognards se repaissant des carcasses, donneront une illusion d'activité. Gag, certains arrondissements de Paris connaîtront un boom immobilier, signe que les "nouveaux Français" s'installent chez eux. D'ailleurs, ce sera le fait prépondérant des cinq ans qui viennent. Non seulement l'importation d'islamistes augmentera, mais dans cinq ans la France comptera plus de trois millions de nouveaux électeurs nazislamistes, nés sur son sol. Pendant que la population souchienne aura régressé de quelques centaines de milliers de personnes. Donc, les complices et les collabos n'auront même pas besoin du vote des étrangers pour s'incruster au pouvoir. Même la pénalisation de la résistance politique, ne sera pas nécessaire aux collabos. Néanmoins, nous pouvons compter sur leur haine des patriotes, pour assister à de nombreux harcèlements. Ce sera la dernière phase, avant l'apparition des premiers élus nazislamistes en France. Face à cette situation, il n'y a pas d'autre alternative que la résistance armée. Nos concitoyens en semblent très éloignés. Et si par miracle, ils l'entreprennent dans quelques années, ce sera trop tard.
 
Et dire que ça risque de commencer dans quelques heures…
 

Charles D'Alger 6/5/2012

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

258 vues

Tous les articles de Charles D'Alger

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Libertés-LIDAC, Liens d'actualité, Tribune offerte par Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.