UN SURPLUS D’AMERIQUE

A moins d’un improbable miracle, je n’imagine pas que la situation actuelle, manifestement proche du point de rupture, puisse désormais revenir à la normale sans une intervention musclée des Etats-Unis d’Amérique.

C’est triste ou heureux à dire, selon les points de vue, mais reconnaissons que le monde d’aujourd’hui, au même titre que celui d’hier et sans doute encore celui de demain, ne peut pas se passer d’un surplus d’Amérique !

Philippe Robert 25/4/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 051 vues

Tous les articles de Philippe Robert

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.