CLIMATE NEWS

+ 0.25°C since 1979  (version française en dessous)

On his website Roy Spencer has updated the curve of temperature changes of the lower atmosphere since the beginning of satellite measurements (1979): + 0.25 ° C (temperature anomaly from the 30-year 1981-2010).

No warming for 18 years and 8 months

The same satellite observations show no significant global warming from February 1997 to July 2015 (i.e. for 18 years 8 months), as Christopher Monckton has observed.

 

Increasing divergence between models and observations

An article on the website Pensée Unique August 28, 2015 (Statistical analysis of the divergence between numerical models and observations), shows the "divorce" between forecasts of 102 CMIP-5 climate models and satellite and balloon observations (RSS-MSU and UAH ).

THE PHILIPPE VERDIER / FRANCE TELEVISION AFFAIR

You will remember that Philippe Verdier, weatherman at France Télévisions, is in danger of losing his job for publishing a critique of the IPCC and international climate policy in a book, “Climate Investigation” (Ring, 2015).

Philippe Verdier threatened with dismissale

According to L'Express and Le Figaro, Philippe Verdier is now subject to a France Télévisions dismissal procedure. This is unfortunately not a surprise, but this is the time to step up our mobilization by signing the petition launched by the Climate-Realist
Collective in support of Philippe Verdier
. Thank you for signing and circulating.

Note this interview published in Le Point Benoît Rittaud on the issue.

The petition for Philippe Verdier collectsore than 10 800 signatures

The petition launched by the Climate-Realist Collective for Philippe Verdier (it's here if you have not yet signed it) exceeded the threshold of 8,000 signatures on Tuesday, October 27, as announced on the back cover of the book which provoked the scandal (Climate investigation Ring, 2015). Keep going!

Ten Republican MPs sent an open letter to the president of France Télévisions

Led by Hervé Mariton, 10 deputies of the party “les Republicains” have sent an open letter to the president of France
Télévisions Delphine Ernotte in defence of Philippe Verdier.

 

Stéphane Foucart in le Monde, October 26, intones: "THe writings ofMr. Verdier, a machine to transform ignorance into conspiracy theory"

Before shooting his colleague down in flames, he nevertheless begins his article by clearly taking his defense:

"First I'd like to express my sincere fraternal support for Philippe Verdier, head of the weather service at France Télévisions, who was laid off by his employer for having written a climate sceptic book. Mr. Verdier didn't use public television to promote his book, nor does he appear to have been at fault or error in the strict sense. We must therefore support him unreservedly. "

Read In the 28 october issue of "le Parisien" the Philippe Verdier's call to sign the petition.

PREPARATION FOR COP21

 

Final negotiating session in Bonn

The negotiators produced a much lengthened (55 pages) final draft in which there are no fewer than 921 "square brackets" on points that are far from negligible.

Negotiations are still stalled over the funding issue (an old story) of $ 100 billion per year of aid promised at Copenhagen.
The South (which also seeks to place the warming limit at 1.5°C) want a stronger commitment on the part of developed countries.

Understatement of the day: the French negotiator Laurence Tubiana admitted that "the text is not exactly what [she] had hoped for the start of the Paris conference."

 

The COP21 programmed to fail

By what cunning plan will the programmed failure of the COP21 be transformed into an agreement that will enable developed countries (including France) not to lose face? Given the way the contributions of India and China are being spun in the media, we can expect a monument of hypocrisy.

As Rémy Prud'homme writes on the site of the Association Francophone des Climat-Optimistes, the contribution of India (4th largest emitter) is "a wonderful example of the transmutation of lead into gold." It's the “carbon intensity” (CO2 emissions compared to the country's GDP) that the Indians promise to reduce by 35%, while their CO2 emissions will be multiplied by 2.5 by 2030, increasing from 2.6 to 6.5 billion tons!

The same sleight of hand is being used by China, whose contribution is analyzed by the China National Center for Climate Change Strategy and International Cooperation (NCSC). The Chinese are promising to reach peak emissions by 2030 at the latest; but their commitment is to divide carbon intensity by 2 by 2030 (compared to 2005 levels). At the same time, emissions will be multiplied by 2, because their GNP will have increased fivefold.

CLIMATE CRIMES : FROM AN INTERNATIONAL TRIBUNAL TO THE RICO LAW

An English law professor proposes the creation of an International Criminal Tribunal Philippe Sands, Professor of International
Law at University College London, has told the Guardian, Sept. 18, that an International Tribunal should be created in order to "settle the scientific dispute” thus neutralizing the sceptics, and “..pave the way for future legal cases on climate change.”

A tribunal ruling on a scientific question: the Inquisition is not far off.

 

Twenty US climatologists ask Barack Obama the application of RICO Law

 

The RICO Act ("Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act") is a US federal law which provides for extended criminal penalties for acts performed as part of an ongoing criminal organization.

According to twenty US climatologists, this existing legislation should be used against sceptics. This is what they suggest in a letter to President Obama. Here's the twist: among the authors of the letter is Jagadish Shukla, a professor of climatology accused of using of public grants awarded to IGES (Institute of Global Environment and Society) a "nonprofit" organization created by Shukla himself.

Since this revelation, the letter to Barack Obama has been conveniently removed from the site of IGES.

 

BUT WHERE ARE THE CLIMATE REFUGEES

The Senate passed a law on the protection of "environmentally displaced persons"

Pascal Canfin, formerly Minister of Development, recently told le Monde that the Syrian crisis was partly due to the historic drought in Syria between 2006 and 200,9 and the rise of Boko Haram is largely explained by desertification around Lake Chad, two events
which have destabilized local communities, resulting in internal migration and rising poverty. The logical consequence being the urgent need to legislate in order to deal with environmental migrants who are sure to flock in Europe driven by global warming; which the Senate has duly done.

On the initiative of Esther Benbassa, Green Senator for the Val-de-Marne, The Senate unanimously approved on Wednesday a bill aimed at promoting prevention and protection measures for "environmental refugees".

Apparently it's a situation of great urgency. According to Christel Cournil, lecturer in public law at the Paris-Sorbonne-Paris XIII-Cité University, some estimates are as high as one billion environment refugees b y 2050, no less.

However, the CNRC (Norwegian Refugee Council) states that "Mother Nature is not to blame."

If the NRC estimates 19.3 million to be the number of people displaced by natural catastrophes, Jan Egeland, the Secretary-General believes that "the millions of lives devastated by disasters are more often a consequence of bad policies and ill-adapted structures than the fault of Mother Nature. "

NEWS FROMTHE IPCC

The IPCC and Chaos Theory

In the 2007 IPCC report (IPCC Working Group I: The Scientific Basis §14.2.2.2), we find this statement:

“In climate research and modelling, we should recognise that we are dealing with a coupled non-linear chaotic system, and therefore that the long-term prediction of future climate states is not possible “.

Henri Masson, a member of the Climate-Realist Collective, provides an interesting perspective on this issue in an article entitled "Classical Science ends where Chaos Begins." .

MEDIA
(see above for the Philippe Verdier / France Télévisions Affair)
Response philosopher Luc Ferry physicist Jacques Treiner
In response to Jacques Treiner, a physicist and member of the scientific council of the “Shift-Project” think tank, who addressed him directly in a paper (Global warming explained to Luc Ferry), Luc Ferry wrote in Le Figaro on October 21:
"To call for the banning of debate by invoking a single truth universally shared by the scientific community indicates – and I choose my words carefully – blinkered scientism, at the same time dogmatic and partisan, which has nothing to do with the critical spirit of true science.
"Sylvestre Huet: “Come on Chaps! Run Away!
The science correspondent at Liberation Sylvestre Huet recently stigmatized certain climate sceptics by inviting them to undergo a healthy session of “detox” (a term which recalls the "ideological re-education" to which some totalitarian states submitting their dissidents not so long ago).Among the individuals targetted, István Markó (chemistry professor of chemistry at the Catholic University of Louvain) immediately challenged Sylvestre Huet to participate in a debate on the theme: "Can climate models explain the recent pause in global warming ?"
What do you think happen? Sylvestre Huet was suddenly absent.
Another person targetted by the courageous journalist, Drieu Godefridi, philosopher and jurist, replies in Contrepoints.
IDIOT CORNER
IPCC reports are too complicated
In our previous newsletter, we reported a study which claimed that you needed at least a PhD to understand the Reports for Policymakers written by the IPCC.
Rest assured: it took only two hours for Jean Jouzel and his colleagues to explain to François Hollande, Laurent Fabius and Ségolène Royal the last IPCC report (admittedly in a "very simplified manner").
Jean Jouzel explains in le Monde that "The basic data on the concentrations of greenhouse gases in the atmosphere or temperature trtrends are very simple and well understood by governments … What iIs complicated is that to stay below the two degrees of warming (the objective of the international community), we must completely change our development model. Every state, every citizen of the world is concerned. "
So according to Jean Jouzel climate science is easy for our over-educated leaders. What is harder to get into their heads is the political conclusions they need to draw from it.
CLIMATHON WEEK 43
Climathon prize for week 43 weeks awarded to France Télévisions
The Climathon jury awarded this week's title to France Télévisions for its programme "Climate Sceptics: the Climate War" (released on October 20, rescheduled November 12), presented on their site in the following terms :
48% of Americans and a third of French people continue to doubt the existence of global warming.
How have climate sceptics managed to kidnap the brains of so many in France and the USA? An investigation into the workings of this genuine lobby and the incredible methods it employs continually to misinform and influence public opinion. How has it managed to turn scientific falsehood into good media fodder?
NEWS FROM THE CLIMATO-REALIST COLLECTIVE

List of signatories

The list of supporters to our Collective of climate-realistic has further expanded this week, it now has 285 signatures. Help us make it grow! Email us your support tocollectifdesclimatorealistes@gmail.com (name, occupation, and possibly website address), and encourage your loved ones to do the same!

Collective Logo: Blue wins

The survey last weekend gave a clearcut result: the blue version of the Collective logo beats the red with 88% of the votes (out of 176 voters). So the blue version is the official one.

New open letter to Mrs Kosciusko-Morizet by a member of our Collective

See on La Tribune website the open letter "climate sceptic *ssholes" written by Anne de Marcillac, agricultural engineer.

PRESS CONFERENCE

The French and Climate Change
Thursday, October 29, 2015 at 10:30
Intercontinental Hotel 64 Avenue Marceau (Parking 75 av. Marceau)

Presentation of exclusive national survey conducted by IFOP and commented by Mr. Jérôme Fourquet, Director of "Opinion and Corporate Strategies" of IFOP.

On this occasion, a preview of two new books on the climate will be presented by their authors, with free copies for journalists.

  • The ideology of Global Warming (Éditions de l’Artilleur), by Professor Rémy Prud'homme,
  • “Climate: J'accuse” (Editions du Toucan) By Christian Gérondeau.

NEXT BULLETIN

To include an item in next week's news bulletin, or to receive newsletters by email, email contact@collectifdesclimatorealistes.fr.


ACTUALITÉS DU CLIMAT

Températures mondiales

+0,25°C depuis 1979

Roy Spencer a mis à jour sur son site la courbe d'évolution des températures de l'atmosphère basse depuis le début des mesures satellitaires (1979) : +0,25°C (anomalie de température par rapport à la période 1981-2010).

Pas de réchauffement depuis 18 ans et 8 mois

Les mêmes observations satellitaires ne montrent aucun réchauffement significatif de la planète de Février 1997 à Juillet à 2015 (soit depuis 18 ans 8 mois), comme l'observe Christopher Monckton.

Divergence croissante entre modèles et observations

Un article du site Pensée unique du 28 août 2015 (Analyse statistique de la divergence entre les modèles numériques et les observations), montre le "divorce" entre les prévisions des 102 modèles climatiques CMIP-5 et les observations satellitaires (RSS-MSU et UAH) ainsi que celle des ballons-sondes.

AFFAIRE PHILIPPE VERDIER/FRANCE TÉLÉVISIONS

Rappelons que Philippe Verdier, journaliste météo à France Télévisions, est menacé dans son emploi pour avoir publié une critique du GIEC et de la politique climatique internationale dans un livre, Climat investigation (Ring, 2015).

Philippe Verdier visé par une procédure de licenciement

Comme annoncé par L'Express et Le Figaro, Philippe Verdier est maintenant visé par une procédure de licenciement de France Télévisions. Ce n'est malheureusement pas une surprise, mais c'est le moment de nous mobiliser de plus belle, en signant la pétition lancée par le Collectif des climato-réalistes en faveur de Philippe Verdier. Merci de signer et de faire circuler.
À noter cette interview parue dans Le Point de Benoît Rittaud sur la question.

La pétition du Collectif des climato-réalistes en faveur de Philippe Verdier fait la une de la presse

Avec des soutiens qui affluent de plus en plus nombreux (environ 400 de plus toutes les heures mercredi après-midi, où le cap des 10 000 signatures a été franchi), la pétition du Collectif des climato-réalistes en faveur de Philippe Verdier fait parler d’elle dans plusieurs grands médias français d’importance nationale depuis mercredi. En plus decette interview parue dans Le Point de Benoît Rittaud sur la question paru dès mardi soir, on trouve désormais mention de cette pétition et du Collectif dans Le Figaro, le Journal du dimanche, Le Parisien ou encore 20minutes. Désormais soutenue explicitement par Philippe Verdier, la pétition est aussi annoncée sur la 4è de couverture de son livre par lequel le scandale est arrivé (Climat investigation, Ring, 2015). On continue !

10 députés LR ont envoyé une lettre ouverte à la présidente de France Télévisions

Emmenés par Hervé Mariton, 10 députés Les Républicains ont adressé une lettre ouverte à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte pour défendre Philippe Verdier.

Stéphane Foucart dans le Monde du 26 octobre, évoque lui "Le discours de M. Verdier, une machine à transformer de l’ignorance en théorie du complot"

Avant de descendre son confrère en flammes, il commence toutefois son papier en prenant très clairement sa défense :

"Tout d’abord, manifestons ici un soutien confraternel sincère à Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, mis à pied par son employeur pour avoir écrit un livre climatosceptique. M. Verdier n’a pourtant pas détourné l’antenne de la télévision publique pour faire la promotion de son ouvrage. Pas plus qu’il ne semble avoir, dans le strict exercice de son métier, commis de faute ou d’erreur. Il faut donc le soutenir sans réserves."

Dans le Parisien du 28 octobre Philippe Verdier appelle à signer la pétition en sa faveur.

PRÉPARATION DE LA COP21

Dernière session de négociation à Bonn

Les négociateurs ont produit un brouillon final largement rallongé (55 pages) dans lequel on dénombre pas moins de 921 "mises entre crochets" portant sur des points qui sont loin d’être tous de pure forme.

Les négociations achoppent toujours sur question du financement (air connu) des 100 milliards de dollars par an d'aide promise à Copenhague. Les pays du Sud (qui d'autre part placent la barre du réchauffement à ne pas dépasser à 1,5°C) souhaitent un engagement plus ferme de la part des pays développés.

Litote du jour : la négociatrice française Laurence Tubiana a admis que "le texte n’est pas exactement ce [qu'elle] avait espéré pour le début de la conférence de Paris".

La COP21 programmée pour échouer

À l'aide de quels artifices l'échec programmé de la COP21 sera-t-il transformé en un accord qui permettra aux pays développés (et notamment la France) de ne pas perdre la face ? Au vu de la façon dont il est rendu compte des contributions de l’Inde et de la Chine, on peut s'attendre à un monument de tartufferie.

Comme l'écrit Rémy Prud'homme sur le site de l'AFCO, la contribution de l'Inde (4ème émetteur mondial) constitue "un beau cas de la transmutation du plomb en or". C'est l'intensité carbone (rapport des rejets de CO2 à la production du pays) que les Indiens promettent de réduire de 35%, alors que leurs émissions de CO2 seront, elles, multipliées par 2,5 en 2030 : elles passeront de 2,6 milliards à 6,5 milliards de tonnes !…

Le même tour de passe-passe est utilisé par la Chine, dont la contribution est analysée par le China National Center for Climate Change Strategy and International Cooperation (NCSC). Les Chinois promettent d'atteindre leur pic d'émission en 2030 au plus tard ; mais leur engagement consiste à diviser par 2 leur intensité carbone d'ici 2030 (par rapport au niveau de 2005). Dans le même temps, leurs émissions seront multipliées par 2, parce que leur PNB aura quintuplé.

CRIMES CLIMATIQUES : D'UN TRIBUNAL INTERNATIONAL À LA LOI RICO

Un professeur de droit anglais propose la création d'un Tribunal pénal international

Philippe Sands, professeur de droit international à l'University College de Londres, a déclaré le 18 septembre au Guardian qu'un Tribunal pénal international devait être institué pour "mettre fin à la controverse scientifique et ainsi neutraliser les sceptiques ; la création de ce tribunal ouvrirait la voie à des à de futures actions juridiques sur le changement climatique". Un tribunal devrait donc statuer sur une question scientifique : l'Inquisition n'est plus très loin.

Une vingtaine de climatologues américains demandent à Barack Obama l'application de la loi RICO

La Loi RICO ("Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act") est une loi fédérale des États-Unis qui prévoit des sanctions pénales pour les actes accomplis dans le cadre d'une organisation criminelle en cours.
Pour une vingtaine de climatologues américains il suffit de soumettre les sceptiques à cette législation existante. C'est ce qu'ils proposent dans une lettre adressée au Président Obama. Arroseur arrosé : parmi les auteurs de la lettre figure Jagadish Shukla, un professeur de climatologie mis en cause dans l'utilisation de subventions publiques attribuées à l'IGES (Institute of Global Environment and Society) un organisme "sans but lucratif" créé… par lui-même. Depuis cette révélation, la lettre à Barack Obama a été opportunément retirée du site de l'IGES.

MAIS OÙ SONT LES RÉFUGIÉS CLIMATIQUES ?

Le Sénat vote une loi sur la protection des "déplacés environnementaux"

Pascal Canfin, ci-devant Ministre du Développement, affirmait récemment au Monde qu'une partie de la crise syrienne était due à la sécheresse historique en Syrie entre 2006-2009 et que l’essor de Boko Haram s’expliquait notamment par la désertification autour du lac Tchad, deux phénomènes qui ont déstabilisé les communautés locales, entraîné des migrations intérieures et développé la pauvreté. Conséquence logique : il convient de légiférer d'urgence pour traiter le cas des migrants environnementaux qui ne manqueront pas d'affluer en Europe chassés par le réchauffement ; c'est ce que n'a pas manqué de faire le Sénat.En effet, à l'initiative d'Esther Benbassa, sénatrice écologiste du Val-de-Marne, Le Sénat a adopté à l'unanimité, mercredi, une proposition de loi visant à la promotion de mesures de prévention et de protection des "déplacés environnementaux".
Il est vrai qu'il y a, paraît-il, urgence : selon Christel Cournil, maître de conférences en droit public à l'Université Paris-XIII-Sorbonne-Paris-Cité, certaines estimations vont jusqu'au chiffre d'un milliard de déplacés environnementaux pour 2050. Rien que ça.

Le CNRC (Norwegian Refugee Council) estime pourtant, lui, que "mère nature n'est pas à blâmer". Si le CNRC évalue à 19,3 millions le nombre de personnes déplacées par les catastrophes, Jan Egeland, son Secrétaire général estime que "Les millions de vies dévastées par des catastrophes est plus souvent une conséquence de mauvaises politiques et des structures artificielles, que les forces de la mère nature".

DES NOUVELLES DU GIEC

Le GIEC et la théorie du chaos

Dans le rapport de 2007 du GIEC (IPCC Working Group I: The Scientific Basis §14.2.2.2), on trouve cette assertion :

"In climate research and modelling, we should recognise that we are dealing with a coupled non-linear chaotic system, and therefore that the long-term prediction of future climate states is not possible ".

(Dans le domaine de la recherche et la modélisation du climat, nous devrions reconnaître que nous avons affaire à un système chaotique non linéaire, et que par conséquent toute prévision à long terme du futur du climat n'est pas possible)

Henri Masson, membre du Collectif des climato-réalistes fournit un éclairage intéressant sur cette question dans un article intitulé "La science classique s’arrête où commence le chaos". .

MÉDIAS

(voir plus haut pour l'affaire Philippe Verdier/France Télévisions)

Réponse de Luc Ferry philosophe à Jacques Treiner physicien

En réponse à Jacques Treiner physicien, membre du Conseil scientifique du think tank Shift-Project qui l'interpellait (Le réchauffement climatique expliqué à Luc Ferry), Luc Ferry écrit dans le Figaro du 21 octobre :

"Interdire le débat en invoquant une vérité unique et universellement partagée par la communauté scientifique relève, je le dis posément, d’un désir d’aveuglement scientiste, dogmatique et partisan qui n’a rien à voir avec l’esprit critique de la science véritable."

Sylvestre Huet : courage fuyons !

Responsable de la rubrique "Sciences" de Libération Sylvestre Huet a récemment stigmatisé certaines personnalités climato- sceptiques les invitant à une salutaire "désintoxication", (le terme "désintoxication", n'est pas sans évoquer celui de "rééducation idéologique" à laquelle certains Etats totalitaires soumettaient leur dissidents il n'y a pas si logtemps).

Parmi les personnalités interpellées, István Markó (professeur de chimie à l’Université catholique de Louvain) qui a aussitôt mis au défi Sylvestre Huet de participer à un débat sur le thème : "Les modèles du climat peuvent-ils expliquer la stagnation récente du réchauffement climatique ?"

Que croyez vous qu'il arrivât ? Sylvestre Huet s'est aussitôt défilé.

Autre personnalité mise en cause par le courageux journaliste, Drieu Godefridi, docteur en philosophie et juriste, répond dans Contrepoints

BÊTISIER

Les rapports du GIEC sont trop compliqués

Dans notre précédent bulletin, nous mentionnions une étude selon laquelle un doctorat au moins était nécessaire pour comprendre les rapports pour les décideurs rédigés par le GIEC. Nous voilà parfaitement rassurés : il n'a fallu que 2 heures à Jean Jouzel et ses collègues pour expliquer à François Hollande, Laurent Fabius et Ségolène Royal le dernier rapport du GIEC (certes "de façon très simplifiée" ).

Jean Jouzel explique au Monde que "Les données de base, sur les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ou sur les trajectoires de hausse des températures, sont très simples et bien comprises par les gouvernements….
….ce qui est compliqué, c’est que pour rester sous les deux degrés de réchauffement (objectif de la communauté internationale), il faut changer complètement de mode de développement. Chaque Etat, chaque citoyen du monde est concerné".

Donc selon Jean Jouzel la science climatique "c'est fastoche" pour nos dirigeants sur diplômés, ce qui est plus difficile à faire rentrer dans leur tête, ce sont les conséquences politiques qu'ils devraient en tirer…

CLIMATHON, SEMAINE 43

Le Climathon de la semaine 43 attribué à France Télévisons

le jury du Climathon a accordé le titre de cette semaine à France Télévisions,pour son émission "Climatosceptiques, la guerre du climat" (diffusée le 20 octobre, reprogrammée le 12 novembre), présentée sur le site de l'antenne dans les termes suivants :

48% des Américains et un bon tiers des Français persistent à douter de l'existence du réchauffement climatique.
Comment les climatosceptiques sont-ils parvenus à kidnapper tant de cerveaux en France et aux Etats-Unis ? Enquête sur les rouages de ce véritable lobby et sur les redoutables méthodes qu'il emploie à longueur d'année pour désinformer et influencer l'opinion publique. Comment est-t-il parvenu à rendre médiatiquement valable ce qui est scientifiquement faux ?

ACTUALITES DU COLLECTIF

Liste de soutiens

La liste des soutiens à notre Collectif des climato-réalistes s'est encore étoffée cette semaine, elle compte désormais 285 personnes. Aidez-nous à la faire grossir ! Écrivez-nous votre soutien à collectifdesclimatorealistes@gmail.com (nom, prénom, profession, éventuellement site internet et adresse), et incitez vos proches à le faire !

Logo du Collectif : le bleu l'emporte

Le sondage du week-end dernier a permis de trancher de façon nette : la version bleue du logo du Collectif des climato-réalistes l'emporte sur la rouge avec 88% des voix (sur 176 votants). Désormais, donc, c'est cette version bleue qui devient la seule officielle.

Nouvelle lettre ouverte à Madame Kosciusko-Morizet par une C…membre de notre collectif

Voir sur le site de La tribune la lettre ouverte des "connards de climatosceptiques" rédigée par Anne de Marcillac, ingénieur agronome.

CONFÉRENCE DE PRESSE

Les Français et le changement climatique
Jeudi 29 octobre 2015 à 10h30

Hôtel Intercontinental 64 avenue Marceau (parking 75 av. Marceau)

Présentation du sondage national exclusif réalisé par l’IFOP et commenté par M. Jérôme Fourquet, Directeur du Département "Opinion et Stratégies d’Entreprise" de l'IFOP.

A cette occasion, deux nouveaux livres sur le climat seront présentés en avant première par leurs auteurs, et remis aux journalistes présents.

  • L’idéologie du Réchauffement (Éditions de l’Artilleur), par le professeur Rémy Prud'homme,
  • Climat, J’accuse (Éditions du Toucan), Par Christian Gérondeau.

PROCHAIN BULLETIN

Pour faire figurer une actualité dans le bulletin de la semaine prochaine ou pour recevoir les bulletins par mail, envoyez un courrier à contact@collectifdesclimatorealistes.fr.

Jennifer Sochez 30/10/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 412 vues

Tous les articles de Jennifer Sochez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Climat unique-LI-DAC, Liens d'actualité

 

Comments are closed. Please check back later.