23 septembre 2020

Lorsque j’entends le mot “civilisation”…

…je sors mon revolver idéologique avec la reductio ad hitlerum ; d'autant qu'il est oublié aussi dans la somme et le reste le bilan du communisme ; du moins si l'on veut en effet répondre à la question : non pas seulement " Mais est-on tant que cela une civilisation qui vaille avec le nazisme ? " Aussi: "pourquoi le communisme ?" (et "le meurtre de 500 000 vendéens" ? (1)…). Lisons tout d'abord Soljenitsyne (avant sa répudiation par BHL) avant de (tenter de) répondre :

 

" (…) l'opinion publique "progressiste" salua chaleureusement les débuts du régime communiste, malgré le génocide à la cambodgienne qui, dès 1921, se perpétuait dans trente provinces de Russie. (Du vivant même de Lénine, il n'y a pas eu moins d'innocents massacrés dans la population civile que sous Hitler, et pourtant les écoliers occidentaux, qui donnent aujourd'hui à Hitler le titre de plus grand scélérat de l'Histoire, tiennent Lénine pour un bienfaiteur de l'humanité." (2)  

 

Visiblement pas plus une civilisation que la révolution française peut être prise d'un "bloc" comme le voulait Clémenceau… Aussi convient-il de répondre d'abord à la question préalable dont le seul fait de la poser va montrer que l'on ne doit pas se tromper de dimension : comment se fait-il que la civilisation judéo-chrétienne et rationaliste a-t-elle produit de telles monstruosités ? Il n'y a pas de réponse directe de type si-alors parce que la circonvolution est trop vaste. Il vaut mieux dire : comment se fait-il que les histoires du peuple allemand et du peuple russe aient pu produire de telles catastrophes inconnues dans le reste du monde ? Car on ne voit pas au nom de quoi les autres peuples devraient prendre une part de responsabilité comme le prétend le postmodernisme en mettant sur le dos de "la" civilisation judéo-chrétienne le nazisme (oubliant le communisme) décidant dans ce cas de la détruire à commencer par son art, sa pensée, sexualité, etc… Certes, le cas français est à inclure puisqu'il a initié le meurtre de masse avec le massacre vendéen, et a été responsable de Vichy. Sauf que là encore ce n'est pas la généralité qui permet d'expliquer le cas particulier. Mais peut-être convient-il à ce stade de revenir à ce que Guéant à réellement dit ? :


"Dans le discours obtenu par l'AFP, M. Guéant appelle à "protéger notre civilisation" et s'en prend à la gauche. "Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas", a déclaré le ministre également chargé de l'Immigration.

"Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient", a-t-il argumenté, ajoutant: "celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique"." (France 24)

 

En fait le terme civilisation, si vaste, -on peut parler aussi de civilisation humaine- n'est saisissable semble-t-il à chaque fois  que s'il intègre une dimension donnée qui forge son profil(comme le fait Jean Baechler dans Les matrices culturelles) : ainsi dans le propos ci-dessus Guéant parle plutôt de régime politique au sens ancien de Régime tel l'Ancien Régime, c'est-à-dire 

la politeia chez Strauss, terme auquel se réfère également Claude Lefort (note 3) (polis et politeia formant par ailleurs l’idée de nation) autrement dit une forme d'appartenance si historiquement située qu'il n'est pas possible d'en parler abstraitement. Comment en effet parler de Terreur à la française, de nazisme, de communisme léniniste, sans en analyser les circonstances, jusqu'aux détails comme le fait Solenitsyne ? La Hollande était aussi chrétienne et tolérante : en quoi serait-elle responsable du nazisme ? De même la Pologne, la Hongrie, abandonnées à Yalta, en quoi seraient-elles responsables du communisme ?  De ce fait il convient plutôt d'énoncer qu'en terme de régime politique, il semble bien que celui qui le plus à même de respecter certains droits produit en fait plus de résultats du point de vue de certains critères : le problème est toujours de savoir lesquels. On peut juste ajouter que lorsque certains critères deviennent universels ils s'adressent dans ce cas à l'espèce humaine en tant que genre distinct de l'animal, du moins si la notion de genre n'est pas remise en cause, or, le postmodernisme après s'en être pris à la culture, à la pensée, attaque désormais le genre…d'où la montée conjointe du retour vers des discours anciens et de l'autisme techno-urbain d'humains devenus choses connectables à merci…

 

 


Note 1 : http://www.archives-dossiers-secrets.fr/forum/viewtopic.php?id=977

Note 2 :Alexandre Soljenitsyne  L'Erreur de L'Occident, Paris, Grasset, (1980), 2006, p.22.

Note 3 : Essais sur le politique, Paris, Le Seuil, coll. essais/points, 1986, p.8-9 : « La recherche que suscite la différence des formes de société, celle des catégories qui permettent d’en rendre raison et de fonder le jugement politique [… interdisent] de désigner la politique comme un secteur particulier de la vie sociale ; [cette recherche] implique au contraire la notion d’un principe ou d’un ensemble de principes générateurs des relations que les hommes entretiennent entre eux et avec le monde. Le plus éloquent témoignage de ce dessein est sans doute le plus ancien. Ce que je viens d’appeler forme de société, Platon (ou Socrate) fut sans doute le premier à en forger l’idée à l’examen de la politeia. Nous sommes accoutumés à traduire le mot par régime. Il est à présent pris dans une acception restrictive qui risque de nous égarer. Comme l’a fait justement observer Léo Strauss, le mot ne mérite d’être retenu que si nous lui conservons toute la résonance qu’il gagne quand on l’emploie dans l’expression d’Ancien Régime. Alors se combinent l’idée d’un type de constitution et celle d’un style d’existence ou d’un mode de vie ».

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :