28 novembre 2020

Ce masque gri-gri est une félonie

Nous en sommes là, à utiliser un talisman, pour écarter le mauvais sort, ce masque ne servant à rien, sinon à accroître l’angoisse, à créer l’illusion d’une protection, alors que la courbe en cloche laisse seulement apparaître quelques cas sciemment confondus hélas avec des malades; comme si, par ailleurs, nous n’avions pas de traitement efficace pour les traiter en cas où tandis que le nombre de morts s’est effondré depuis plusieurs mois maintenant et alors que le nombre de morts de faim s’accentue avec le confinement (21.000 par jour en tout contre 4 à 5000 pour le virus visé actuellement).

Voilà le résumé de la superstition ambiante ou la terrifique régression vers le monde de Candide se moquant de “l’Harmonie préétablie” qui n’aurait pas prévu le tremblement de terre de Lisbonne ; nous voilà également à vouloir éradiquer le moindre virus pour restaurer cette Harmonie mise à mal par “l’Homme” (virus ultime pour certain(e)s) et pendant ce temps la famine court sans parler des dix maladies les plus mortelles du moment, des corruptions diverses et variées, des tueries, trafics. Mais “tout va bien madame la Marquise” chantonnent les sociologues de cour.

Nous voilà empêchés de respirer comme si nous étions également dans une bulle sous vide immunisant ainsi l’enfant sans défense “naturelle” que nous sommes supposés être, voire devenir… De plus en plus…

Mais qu’attendre de cette tournure d’esprit qui veut également éradiquer le moindre degré de température en trop (confondant pic de chaleur et canicule), éliminer la moindre particule de CO2 (alors que les moteurs sont de plus en plus propres, l’air de plus en plus “pur”)?…

Et les gens, domestiqués peu à peu par des années et des années de bourrage de crâne, en redemandent, arrêté après arrêté (illégal, anticonstitutionnel mais permis tout de même la complicité va très loin désormais) la démesure n’a ainsi plus de limites, et toutes les élites de ce pays hormis une poignée sont désormais complices et donc de plus en plus coupables de cette ignominie qui empêche par exemple les médecins de prescrire et oblige à porter un masque inutile voire dégradant y compris sanitairement parlant (ne serait-ce qu’au niveau buccal attaquant les gencives par exemple) comme nous le verrons dans quelques mois.

Vous ne pourrez pas donc dire “nous ne savions pas”.

Vous savez bien ce qui se passe : que ce port de masque n’a aucun fondement, aucun, pas plus que l’interdiction de ce traitement qui marche comme vient à nouveau de l’indiquer le professeur Perronne mais s’apercevant que les jeunes docteurs de son service refusent de le donner désormais. Aucun fondement non plus que ce confinement qui bien au contraire tue, détruit, met des gens à la rue, effondre des économies entières. C’est du jamais vu. Une régression pareille, le règne de la superstition l’obligation de porter un grigri (le jaune est en option) une hystérie collective jamais vue depuis les années 17 en Russie, 22 en Italie, 33 en Allemagne, 58 en Chine avec “le grand bond en avant”…

Tout cela, cette déraison de plus en plus furieuse, doit et sera punie, le moment voulu, certes, comme refus notifié, volontaire, d’assistance à personne en danger.

Car il ne faut pas se leurrer : tous ceux qui prennent des mesures anticonstitutionnelles, illégales, comme interdire, faire pression sur les médecins, les empêcher de prescrire, forcer les journalistes à donner de  fausses informations (positifs=malades) empêcher les personnes de pouvoir interagir et respirer librement, tous ces gens doivent être traînés devant les tribunaux et condamnés sévèrement comme criminels patentés ayant désormais des centaines de milliers de morts à leur passif si l’on considère que les trois quarts auraient pu être sauvés comme l’indiquent les professeurs Perronne et Raoult .

Car traités tôt avec le traitement adéquat  même les gens à risque peuvent être traités comme l’a également indiqué Harvey Rish.

En définitive il faut que justice passe, se fasse, les responsables qui ne prennent (toujours pas) les mesures nécessaires (et heureusement que nous sommes en fin de courbe en cloche) ainsi que leurs complices doivent payer.

Mais il faudra sans doute un changement politique pour y arriver…

 

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :