27 septembre 2022
Non classé

La logique spécifique de la guerre ne peut que décimer le camp arabo-islamiste

Car celle-ci n’a que faire du plus ou moins en matière d’opinion surtout lorsqu’un Etat ou affilié en agresse un autre : le fait que les Japonais et les Allemands se rassemblaient toujours autour de leur gouvernants lorsqu’ils étaient bombardés importe peu puisqu’il ne s’agit pas de gagner d’abord sur le plan de l’opinion mais sur le plan militaire. La guerre, surtout lorsqu’il s’agit d’une agression, ne relève pas de l’ordre éthique, nous ne sommes pas au Vietnam, pas plus qu’en Algérie, le Hezbollah a attaqué un Etat dans des frontières reconnues par la dite Communauté internationale.

Plus encore le Hezbollah fait légalement partie du gouvernement libanais, donc si celui-ci n’interfère pas, il se trouve partie liée avec la milice pro-iranienne, et donc ne doit pas s’étonner à ce que la logique de guerre s’abatte également sur lui en frappant tout ce qui pourrait aider l’agresseur. Jouer les vierges effarouchées comme le font certains libanais est tout à fait hypocrite, lorsqu’ils se demandent par exemple si, après tout, Israël ne voudrait pas “détruire le Liban” tout d’un coup en passant un beau matin de ce 12 juillet…Par ailleurs Israël ne veut pas faire comme en 1982, arriver en 72 heures à Beyrouth, il veut seulement créer une zone tampon…c’est ce que ne comprennent pas ceux qui disent que le Hezbollah a gagné parce qu’il n’a pas été défait en six jours…En écrasant le Liban comme Dresde l’a été, c’était possible, mais tel n’est pas le calcul d’Israël, semble-t-il.

D‘autres “avis autorisés” stipulent qu’Israël aurait du accepter de négocier un échange de prisonniers plutôt que de répondre de manière “disproportionnée”. Mais il y avait d’autres moyens d’entamer une telle négociation que de tuer cinq soldats et d’en kidnapper deux autres…Par ailleurs ces prisonniers ont du sang sur les mains, en particulier l’un d’entre-eux, Samir Kuntar, qui assassina froidement un père de famille et sa petite fille (tout en étant responsable indirectement de la mort d’un bébé) pour protester contre la signature de paix entre l’Egypte et Israël…

Comment peut-on demander, surtout à un Etat, de négocier dans ces conditions et avec de telles exigences ? Autant exiger de lui qu’il se fasse harakiri…

Mais il y a plus…car la logique de guerre a ses propres mécanismes et rien ne peut l’arrêter hormis la destruction de l’un des deux belligérants ou, tout du moins, le fait qu’il comprenne que la guerre n’est peut-être pas le meilleur moyen pour arriver à ses fins. Or, le camp arabo-islamiste au sens large n’arrive pas à s’y faire. Il pense toujours que seule la force peut faire plier l’autre puisqu’il a toujours fait ainsi et n’existe que par elle. A moins d’être détruit. Le camp arabo-islamiste pense que s’il n’est pas entièrement décimé alors il y a l’espoir de reconquérir ce qui a été perdu….

Pourtant, si on entrait dans cette conception jusqu’au bout, il faudrait dans ce cas que tous les peuples ayant vu leur terre conquise par le camp arabo-islamiste prenne exemple et décident de refuser toute paix tant qu’il existe un seul Arabe hors d’Arabie…Ces peuples pourraient exiger que l’on rendre Constantinople, (Chypre pour commencer…), que l’on rende l’Iran, le Pakistan, tous les pays turcophones, toute l’Afrique du Nord, l’Egypte, la Syrie, l’Indonésie…, il faudrait que les Arabes rendent tout et retournent d’où ils viennent, et l’on demanderait à tous les peuples d’en appeler ainsi à une sorte d’histoire à dormir debout à défaut de pouvoir remonter réellement le temps.

Personne ne leur demande (hélas…) on ne voit donc pas pourquoi réclament-ils dans ce cas la terre des Juifs, d’autant que ceux-ci, dans leur majorité du moins, sont prêts à la partager alors qu’ils l’ont re-acheté, qu’ils l’ont aussi regagné, les armes à la main (comme les Arabes donc…), que demander de plus ? Une vraie volonté de paix provenant du camp arabo-islamiste aurait réglé la question depuis longtemps.

Sauf que celui-ci ne veut pas parce qu’ il se sert d’Israël comme ultime preuve d’existence, moyen, bouc-émissaire, permettant de justifier qu’il a un jour compté dans les affaires du Monde. Pourtant la page est tournée, mais comme ce camp est dans le déni de réalité et que l’une de ces dernières tendances persiste encore à penser que le Réel ce n’est que ce qui est marqué dans le Coran, et qu’elle a aujourd’hui la main depuis la défaite du “socialisme arabe” en 1967 (et en 2003…), alors la surenchère est la seule issue possible dans une sorte de fantastique partie de poker avec l’Iran comme principal joueur.

Plus encore, il semble bien que le seul moyen de refuser l’idée que le Réel se soit échappé du Coran depuis longtemps (et à vrai dire aussi de pas mal de livres-prisons…), c’est de faire en sorte qu’Israël reste fidèle à l’image que l’on s’est construite de lui, ce qui implique déjà qu’il ne ressemble surtout pas à cette Modernité honnie qui prouve de tous les côtés que décidément il existe un autre monde, alternatif au Coran, et ce de plus en plus, n’en déplaise à certains qui pourtant appellent eux aussi à “un autre monde” et pourtant persistent à encourager le camp arabo-islamiste à poursuivre dans cette logique de guerre qui ne peut que l’amener à sa perte puisqu’il y est beaucoup moins fort, quoiqu’il fasse…même en continuant à tuer froidement des civils avec ses roquettes n’expliquant même pas qu’il s’agit d’accident comme le fait Israël, non, tuer délibérément des femmes et des enfants c’est bien, en tuer accidentellement c’est mal.

Il est d’ailleurs dommage que Nicolas Sarkozy n’ait pas invité quelques enfants israéliens en vacances en France au lieu de se contenter du seul masque de démagogue en hébergeant quelques enfants libanais qui sont en réalité les victimes de leur propre gouvernement… Là encore, au lieu d’envoyer des signes soutenant plutôt le camp arabo-islamiste, nos éminents spécialistes feraient mieux de lui expliquer ce qu’il en est vraiment…Il ne faut pas s’étonner que le camp arabo-islamiste dans une posture surréalsite dont il a le secret exige le départ des israéliens du Liban Sud alors qu’il a tout frait, absolument tout, pour les faire revenir… Mais comme le camp arabo-islamiste est encouragé dans ses chimères, seule la surenchère (et donc le suicide) devient de plus en plus la seule issue, comme le réclame l’Iran, qui aujourd’hui tient la Grande Faux et s’impatiente de s’en servir.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :