29 janvier 2023
Non classé

La gauche bobo lâche Chavez

Et ce n’est pas tout : “L’activisme déployé par M. Chavez sur la scène internationale, de l’Amérique latine au Moyen-Orient, de la Russie à la France, s’accompagne au Venezuela d’une évolution inquiétante vers un régime autoritaire. La gestion erratique des immenses ressources du pétrole, démultipliées par un prix du baril proche des 100 dollars, commence à nuire aux programmes sociaux qui ont valu au chef de l’Etat une solide popularité. L’absence d’investissements dans l’industrie pétrolière explique que Caracas peine à atteindre le quota fixé par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui vient de tenir son sommet à Riyad”.

Ou encore : “La concentration des pouvoirs au profit du président de la République, l’absence de dialogue avec l’opposition, la disqualification du mouvement étudiant, traité de “fasciste”, l’encouragement de bandes armées et l’embrigadement des réservistes, bref, la militarisation de la vie politique, s’accompagnent d’une corruption sans précédent. Celle-ci est favorisée par l’opacité des dépenses publiques et par la création de budgets parallèles, utilisés de manière discrétionnaire par la présidence de la République. Les liens entretenus par M. Chavez avec Fidel Castro et avec Mahmoud Ahmadinejad ne sont pas de nature à dissiper le flou autour du “socialisme du XXIe siècle” prôné par le président vénézuélien”.

Affolant non ? Et dire que Chavez est devenu l’icône des bobos du Monde Diplomatique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :