16 mai 2021

Rejouer le match sur fond de fissure identitaire

Il faut le faire, il faut que la fédération française le demande, parce que cela permettra de souder l'équipe de France alors que partir dans ces conditions serait très difficile, surtout si l'on se fait sortir au bout de trois petits tours et puis s'en vont, et dans ce cas on aura tout perdu : face et honneur. Le Président a été sur ce coup en dessous de tout. A la différence de sa ministre de l'économie, Madame Lagarde qui propose que l'on rejoue le match : chiche !

Par ailleurs, il est navrant d'observer des jeunes ayant des papiers français mais s'affichant d'abord d'origine dite "algérienne" déployer si bruyamment leur beuglerie faisant office de "joie", allant même pour certains casser, brûler caillasser etc… Voilà la réalité, et lorsque certains sociologues et autres politologues en viennent à parler de "frustration", c'est qu'ils ne comprennent rien, absolument rien, à l'origine de ce dénigrement lié à un mépris à un déni des faits historiques construits fomentés par des autorités algériennes ayant toujours avancé que la France aurait envahi une Algérie qui, en 1830, était aussi développé que l'Allemagne, sans parler de cette idée stipulant que le manque de développement actuel des pays dominés par l'arabo-islamisme serait dû aux…croisades et au…colonialisme, tous deux éteints depuis des lustres.

Mensonge à tous les tableaux, crachats sur l'honneur et la mémoire, deux mamelles aujourd'hui disparues.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :