28 octobre 2021

L’islam est-il une religion comme les autres ?

C'est bien la question on le sait et ce depuis des lustres, Robert Redeker l'a appris à ses dépends. Car si l'on répond par l'affirmative alors en effet Martine Aubry aurait raison de faire en sorte que l'islam ait ses écoles comme les chrétiens et les juifs. Mais s'il s'agit d'une idéologie politique masquée sous des mots mystiques, tout est différent. Or, lorsque les représentants les plus officiels de l'islam, de l'Egypte à l'Arabie saoudite en passant par l'Iran, le Maroc la Tunisie l'Algérie, sans oublier les officines du Hamas et du Hezbollah considèrent que l'islam doit être à la source des lois (ce fut le thème de discorde lors de la dernière consultation en Egypte), force est de reconnaître le caractère politique de cette exigence. D'où le caractère peu surprenant des propos de cet ami de Martine Aubry le recteur de la mosquée de Lille, Amar Lasfar signalés par l'observatoire de l'islamisation "

Dans un entretien dans la revue Homme et migration en 1999 il dégradait la citoyenneté républicaine sur laquelle il souhaite faire primer l’appartenance à la oumma (communauté des croyants), l'objectif avoué étant que la charia remplace à terme les lois impies de la république dans les colonies musulmanes en France: « Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » (Amar Lasfar "La cité mode d'emploi", Homme et migrations n° 1218, mars-avril 1999 p.55)".

Est-ce que ces propos sont des phrases musulmanes ou islamistes ? Il semble bien qu'elles soient normalement musulmanes dites par un musulman normal qu'il s'agit alors de critiquer en tant qu'idéologue et non pas parce qu'il est marocain ! De ce fait, si Martine Aubry  et son mari soutiennent cet idéologue, comme ils soutiennent certains groupes rap vomissant leur haine de la France en faisant passer cela pour de la poésie, il va de soi qu'ils sont critiquables au même titre.

L'islam à l'évidence n'est pas une religion comme les autres, mieux encore, il ne veut pas l'être, d'où les attaques répétées contre les chrétiens et les juifs dans tous les états dominés par lui et ce non seulement dans ses textes mais aujourd'hui dans sa pratique. C'est une doctrine politique de droit divin, ce qu'autrefois l'on appelait une théocratie à vocation absolutiste. Voilà la réalité.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :