21 octobre 2020

BULLETIN D’INFORMATIONS N° 30 des climato-réalistes

Bulletin des Climato Réalistes

 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 30
 
A LA UNE :
  • Une nouvelle publication de François Gervais
  • Incendies en Alberta : pas de lien avec le réchauffement climatique
 

CLIMAT

Une nouvelle publication de François Gervais

François Gervais, membre du comité scientifique de l’Association des climato-réalistes, vient de publier dans la revue Earth-Science Reviews une étude intitulée « Anthropogenic CO2 warming challenged by 60-year cycle« , qui montre que le climat mondial suit des cycles d’environ 60 ans, ce qui doit conduire à revoir sensiblement à la baisse la réponse climatique transitoire (c’est-à-dire l’augmentation de température induite par un doublement de la concentration de CO2).

Les bonnes nouvelles du climat

Le dernier billet de Pensée unique de notre président d’honneur Jacques Duran nous détaille trois bonnes nouvelles qui déjouent les pronostics traditionnellement pessimistes des carbocentristes : sous l’effet du CO2 notre Terre a nettement verdi, les sécheresses et les pluies que nous connaissons ne sont pas supérieures à celles des siècles passés, et enfin les planctons qui vivent dans la partie supérieure des océans supportent sans dommages de grandes variations de température au cours de leur vie.

Stabilité du niveau de la mer au Japon depuis 1906

Contrairement aux prévisions alarmistes selon lesquelles plusieurs villes Japonaises seront bientôt englouties, l’Agence Météorologique japonaise ne relève aucune tendance à l’élévation du niveau de la mer au Japon pour la période de 1906 à 2015. La courbe montre une variabilité avec des cycles de 10 à 20 ans et un niveau de la mer maximal apparaissant vers 1950.

ALARMISME

Cinq îles des Salomon engouties par les eaux du Pacifique

Selon une étude australienne publiée dans Environmental Research Letters, cinq îles Salomon ont été submergées (sur les 33 étudiées) entre 1947 et 2014. Le Dr Simon Albert, auteur du rapport indique lui-même que l’aspect « changement climatique » a été exagéré par plusieurs médias, notamment par le Guardian, qui l’a reconnu lui-même en indiquant que "Des unes ont ‘exagéré le lien entre climat et submersion d’îles du Pacifique" . Le Monde, qui n’avait pas manqué de hurler avec les loups (en titrant : «Changement climatique : cinq îles des Salomon disparues sous les eaux du Pacifique») n’a lui pas eu le courage de faire amende honorable. L’incontournable WattsUpWithThat fournit quant à lui une analyse détaillée de l’étude Australienne.

Incendie en Alberta

Les causes de l’incendie ont fait l’objet d’une polémique au Canada. Elizabeth May, chef du Parti vert local, a ainsi lié les feux de forêt en Alberta au changement climatique. Cette hypothèse pour le moins hardie a été aussitôt rejetée par le premier ministre, Justin Trudeau, ce qui a conduit l’écologiste à revenir sur ses propos et faire cette déclaration :

Certains rapports ont suggéré que les incendies de forêt sont directement causés par le changement climatique. Aucun scientifique climatique crédible n’établit une telle relation.

Selon la courbe fournie par le service météorologique, l’évolution des températures à Fort McMurray est plate depuis 25 ans. Une étude du Groupe de Recherche en Écologie Forestière de l’Université de Montréal ne montre aucune évolution dans la fréquence des incendies depuis le réchauffement qui a suivi la fin du petit âge glaciaire. Pendant ce temps, tandis que le Figaro s’est interrogé sur le causes de l’incendie, Le Parisien a cru bon d’affirmer « un lien très probable avec le réchauffement climatique ». Et n’oublions pas Le Monde qui, dans l’un de ses exercices réguliers de prophétie climatique, nous indique que « Les experts canadiens s’attendent à une augmentation des feux de forêt et des superficies ravagées, notamment en forêt boréale, sous l’effet du réchauffement climatique« .

L’APRÈS COP21

Schizophrénie climatique

Le Monde (encore lui) rapporte que les 3 000 délégués réunis jusqu’au 26 mai à Bonn sont invités à « plonger dans le moteur », selon les termes de Christiana Figueres responsable climat de l’ONU : « La phase de négociation est derrière nous, nous entrons dans une phase de collaboration. Le monde entier est uni derrière cet engagement de Paris », a-t-elle ajouté. Pourtant, tout le monde ne semble pas disposé à mettre les mains dans le cambouis du CO2 autant que le demande l’ancienne responsable de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique. En effet, pendant cette énième parade de délégués internationaux, l’Union européenne a annoncé son intention de renoncer après 2020 au seuil de 10% d’énergie renouvelable dans les transports.

BÊTISIER

Un site de jeux en ligne propose de parier sur les conséquences du réchauffement climatique

Afin de dédramatiser l’impact de nos comportements sur la planète mais également permettre à tout un chacun de s’enrichir facilement et de surcroît de façon ludique, une société Britannique de jeux en ligne propose de parier sur les innombrables conséquences du réchauffement climatique. N’oublions pas l’avertissement traditionnel : attention, jouer à se raconter des catastrophes climatiques comporte des risques (endettement, dépendance…).

ASSOCIATION DES CLIMATO-RÉALISTES

Rejoignez-nous !

Vous aimez notre newsletter ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association, et soutenez-nous financièrement ! Pour tous les détails, cliquez ici.

Ce bulletin a été réalisé par le Collectif des climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :