Syriza:ou la montagne qui accouche d’une souris

Imaginez qu'une coalition en France semblable à celle qui sévit en Grèce refuse la privatisation du port de Marseille, se drapant sans honte et avec morgue d'un "souverainisme" dit salutaire pour la "sauvegarde de l'emploi made in France" alors que l'organisation actuelle dominée par la CGT a empêché l'activité, ruiné toute possibilité de développement économique sur un port à l'abandon, surclassé par Gènes, Rotterdam, Barcelone, eh bien le refus de la privatisation du port du Pirée est de cet acabit.

Ne parlons pas des 300 000 fonctionnaires à embaucher, l'abrogation du recul de l'âge de la retraite. Avec comme vitrine évidemment la hausse du Smic, alors que cet encadrement centralisé est une trappe à bas salaires, empêchant en réalité la mobilité sociale puisqu'au lieu de chercher à mieux se former les salariés faiblement qualifiés vont plutôt accepter l'assistanat, au frais du salarié allemand, balte, polonais, slovène, alors que tous ces pays ont fait des efforts d'adaptation, même s'il y a eu des ratés et des manques. Mais il a été décrété en France et ailleurs que la dextérité technique et commerciale allemande (remarquée depuis la fin du 19ème siècle) serait l'unique cause de la faillite française et grecque.

En fait c'est le retour de la vieille gauche contente d'elle-même, y compris en Espagne, ne tenant absolument aucun compte des leçons, de ses échecs, retentissants, du passé ou d'aujourd'hui, s'appuyant évidemment sur les erreurs technocratiques et autres corruptions d'affairistes pour faire prospérer sa démagogie. Il suffit d'observer (partiellement tant il faut se boucher le nez) les Filoche-Mélenchon-Duflot se répandre joyeusement dans les médias (alors que tous leurs modèles ont échoué) en se croyant en haut de l'affiche grecque pour remarquer que tout est fait pour régresser des années en arrière. C'est affligeant.


Michel Leubel 28/1/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 281 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.