29 janvier 2023
Non classé

Un scandale de corruption touche les proches d’Olmert (extraits, +autres titres)

Zaken a été interrogée, hier par les enquêteurs qui la soupçonnent d’être à l’origine de la nomination de Jacky Matza à la tête de l’Office des Impôts, à l’époque où Ehud Olmert était ministre des Finances. A l’issue de son interrogatoire, Shoula Zaken a été assignée par le tribunal, à résidence pour neuf jours. Matza et Rob ont été placés en garde à vue, pour plusieurs jours, tout comme Karachi et Ben Gour. Au total, 22 fonctionnaires et hommes d’affaires ont été interrogés par la police et 11 d’entre eux ont été placés en garde à vue. L’assignation à résidence de Shoula Zaken provoque un profond embarras dans l’entourage d’Olmert. L’un des enquêteurs a déclaré qu’à la Présidence du Conseil il y avait une sorte de “bureau spécial de la combine” dont la mission était d’accorder des réductions d’impôts divers. Au ministère de la Justice, on dit que cette affaire confirme, s’il le fallait, le lien étroit existant entre Pouvoir et Puissance financière en Israël. Le mouvement pour un régime politique intègre a demandé au conseiller juridique du gouvernement de suspendre Shoula Zaken, Matza et d’autres hauts fonctionnaires incriminés de leurs fonctions.

Commentaires

Maariv(Ben Caspit) : “Il ne faut pas être expert pour comprendre que l’Etat d’Israël a un très sérieux problème de corruption et que même ceux qui sont censés lutter contre cette corruption sont eux-mêmes touchés par ce fléau. Peu à peu chaque bastion public s’effondre: les ministères, les bureaux gouvernementaux, la police, la justice, le parquet, et même l’armée et la Défense nationale. Toutes les vaches sacrées ont été ont été égorgées et le pays est pourri” écrit Caspit

Haaretz: Nehémia Stressler explique que de tout temps les responsables de l’Office des Impôts ont été nommés par les hommes politiques: “Il fallait ensuite savoir s’ils agissaient de manière intègre et imposaient leur autorité ou bien s’ils étaient faibles et donc se faisaient soudoyés par des hommes d’affaires…Il faut préciser qu’il y a eu dans le passé des responsables de l’Office des Impôts qui ont su dire non à ceux qui tentaient de les soudoyer”.

Yediot Aharonot: Pour Sever Plutzker, cette affaire révèle une situation chaotique de “Sodome et Gomhorre”: “En 24 heures, la police arrête les responsables de l’Office des Impôts qui sont habilités à plonger leur mains dans nos poches. Elle interpelle la directrice de cabinet du Premier Ministre qui est en charge de tous les dossiers secrets de l’Etat, et enfin le Trésorier Général du Ministère des Finances n’hésite pas (dans une autre affaire) à proclamer que l’état d’Israël est plus corrompu que les pays d’Amérique du Sud”. Selon Plutzker, la corruption dans une instance telle que l’Office des Impôts est plus dangereuse pour l’état d’Israël qu’une attaque du Hizbollah”

L’examen de conscience de Dan Haloutz


Tous les quotidiens
: Au cours d’une conférence de presse, le chef d’état-major Dan Haloutz a énuméré les huit erreurs principales et carences commises par l’état–major et par Tzahal durant la guerre du Liban:

1. Tzahal n’a pas défini dès le début des combats, la destruction des katiouchas comme l’un des objectifs de la guerre.
2.L’état-major n’a pas été suffisamment mis à contribution durant la guerre et ses capacités n’ont pas été exploitées.
3. Il y a eu des problèmes de communication entre le chef d’état-major, l’état-major et le commandement de la région Nord.
4. Il a fallu beaucoup de temps à l’armée pour comprendre qu’il s’agissait d’une véritable guerre.
5. Les préparatifs en vue d’une opération terrestre d’envergure ont été trop tardifs.
6. L’armée de réserve a été négligée et n’était pas suffisamment préparée à ses missions.
7. Des officiers ont transmis à la presse des informations secrètes .
8. L’armée a été confrontée à une pénurie de matériel dans tous les domaines.

Les journaux expliquent que le général Haloutz a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de démissionner,”parce que mes supérieurs ne me l’ont pas demandé”. Il a reconnu que si la commission Vinograd devait l’incriminer alors il se plierait à ses recommandations. Les commentateurs ont constaté que le général Haloutz était nerveux, impatient et “éteint” lors de cette conférence de presse. Amir Rappoport dans le Maariv écrit que Haloutz a utilisé un langage synthétique et neutre pour décrire les erreurs graves qu’il ont été commises durant la guerre. Par exemple: pour Dan Haloutz, le fait d’avoir donner priorité à l’armée de l’air au détriment d’une entrée massive de forces au Liban pour neutraliser les katiouchas, n’est qualifié que de “préparation tardive d’une opération terrestre”.
Zeev Schiff, le commentateur militaire du Haaretz se demande si le général Haloutz pourra relever le défi d’une restauration de l’armée.

Le Hamas pourrait accepter la proposition d’Israël


Haaretz: Le porte-parole du Hamas à Gaza, Faouzi Barhous a révélé hier que son mouvement acceptait la proposition israélienne, transmise par l’Egypte de libérer 450 prisonniers palestiniens en échange du soldat Guilad Shalit. Récemment, Omar Souliman, le ministre égyptien des Renseignements qui fait office de médiateur a rencontré en Arabie Séoudite, Haled Mashal et le Premier Ministre palestinien(issu du Hamas) Ismaïl Aniyeh . Il leur aurait soumis une proposition selon laquelle, en échange de la libération par Israël, au début, de dizaines de détenues et de mineurs, les ravisseurs fourniraient une cassette prouvant que Shalit est vivant. Après la libération de Shalit , Israël relâcherait outre les 450 détenus, d’autres prisonniers palestiniens.

Les élections présidentielles françaises vues par le Haaretz


Haaretz: Daniel Bensimon détaille les enjeux de la campagne présidentielle en France. Selon lui, la droite modérée s’unit actuellement autour de la candidature de Nicolas Sarkozy mais craint, à nouveau, une surprise de Le Pen qui se porte candidat pour la sixième fois. Il confirme que la compétition sera entre “Ségo et Sarko” et souligne que si les Français le pouvaient, ils éliraient les deux candidats aux deux postes les plus importants de Président de la République et de Premier Ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :