6 février 2023

Tintin, climat, ourse slovaque et OGM encore

Que le peuple, le clan, l'homme, la femme, qui n'ait pas péché dans le désir de profiter d'une position favorable lui jette la première pierre à Tintin, le reste n'étant que littérature qu'il faut précisément savoir prendre au second degré.

Seulement cet étudiant de 38 ans, et tous ses affidés qui s'amusent à remonter le temps à défaut d'assumer le présent bien pire qu'au temps de la colonisation, sont, de surcroît, si incapables de comprendre l'Histoire humaine qu'ils préfèrent s'en prendre à ses racines qui les ont pourtant propulsées là où ils sont, car l'Etat de Droit n'est pas une notion "africaine".

Mais cet étudiant fait partie de cette culture dominante qui prétend réduire toutes les imperfections à un seul facteur, l'idéalisant en réalité puisque sa mise sous le boisseau désignerait enfin la fin de quelque chose d'impur et l'amorce de la perfection sur Terre qui n'appartient pas aux hommes est-il écrit près d'une fauche sauvage anti-OGM et sans doute par les "mêmes" qui exigent l'arrivée "immédiate" d'une autre ourse, encore heureux que les dinosaures aient totalement disparus parce qu'ils auraient droit eux aussi à leur "réintégration".

Ne parlons pas du climat dont l'aspect délétère en France ferait sourire s'il n'y avait pas la possibilité de récupérer son caractère maussade, eh oui, en le mettant également sur le dos du " dérèglement" climatique, décidément plus vendeur que "réchauffement" climatique, voire que "changement", et en plus "dérèglement " fait penser à la "déréglementation néolibérale" bien sûr, et donc tout se tient : Tintin, le climat, l'ourse, les OGM, tout se tient, c'est la même "culture" bidon, degré zéro de l'intelligence qui pourtant domine, colonise les médias, envahit les librairies, se fait même subventionner, c'est fou, la culture a atteint le fond, et même creuse encore, jusqu'à arriver en Chine qui tourne la page, même si on peut lui reprocher sa pollution et retour à la case départ! ils deviennent nous (et se réguleront tôt ou tard) mais peut-être en moins idiots parce qu'ils savent d'où ils viennent, tous sur leur vélo et leur uniforme tandis que nous ne le savons pas : le champ du voisin n'est-il pas plus beau, de même que sa femme ?… Aussi nous nous faisons endormir par les animateurs à la mode du moment, même Sarkozy s'y laisse prendre.

Qu'attendons-nous pour éclater de rire et passer à autre chose ?…

La permission sans doute. Mais de qui ? Voilà ce qui est étonnant. Qui va nous donner la permission de penser et d'agir hors de l'idéologie dominante qui considére que la poursuite sans attendre de la dernière chimère à la mode s'avère être plus importante que la lutte réelle à l'encontre des problèmes réels ? Mais qu'est-ce que le réel?

Bonne question…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :