29 janvier 2022

Obama et Al Kaïda en Irak

Obama oublie aussi les exactions de ses sbires (dont ses deux fils) qui pacifiaient les rues irakiennes en y enlevant et exécutant deux millions de ses compatriotes ou à peu près (la guerre contre les khomeynistes ayant, elle, coûté 1 million d’âmes).

Certes Obama promet de concentrer tout l’effort sur l’Afghanistan et le Pakistan, mais il ne devrait pas s’entêter à promettre le retrait “immédiat” des troupes en Irak comme si leur présence était vaine alors que les éléments actuels venant du terrain affirment le contraire. Même s’il existe en effet des millions d’exilés irakiens qui ont fui en réalité bien moins “à cause de” la présence américaine que des exactions islamistes de tous bords refusant cette multiculturalité dont on nous chante les bienfaits en Europe.

Or, insistons dessus, comment se fait-il qu’un pays dit “laïque” ait pu ainsi basculer dans l’absolutisme des plus sanguinaires ? N’est-ce pas parce que le régime national-baathiste était corrompu vermoulu ne tenant que par la terreur, et que son idéal de revanche mondiale sur l’Occident a été pris en charge par le national-islamisme, ce frère ennemi et en même temps l’autre face de la même médaille, celle du national-arabisme qui, à la différence de ses frères ainées, japonais, italiens, allemands, n’a pas encore fait son aggionarmento ?

C’est de cela qu’il faudrait discuter…plutôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :