Le fiasco de Sadr

Quatre ans jour pour jour après la chute de Bagdad, des dizaines de milliers d’Irakiens ont manifesté contre l’occupation américaine dans la ville sainte de Nadjaf, à l’appel de l’imam radical chiite Moktada Sadr.

«À bas Bush! À bas l’Amérique!», «Oui, oui à l’Irak», «Oui, oui à Moqtada. Les occupants doivent quitter l’Irak». Au cœur d’une marée de drapeaux irakiens, des centaines de milliers de manifestants ont afflué lundi dans les rues de Nadjaf et Koufa, deux villes saintes chiites, pour le 4e anniversaire de la chute de Bagdad et la fin du régime de Saddam Hussein. Une manifestation qui a débuté devant une mosquée de Koufa avant de rejoindre Nadjaf. Des religieux sunnites, invités par les chiites, se trouvent aux premiers rangs du rassemblement naissant.

Le Figaro, citant l’AFP et l’AP nous expliquent que « des dizaines de milliers » de manifestants ont envahi les rues. Plus bas dans l’article, ce ne sont plus des dizaines, mais « des centaines de milliers ». Les lecteurs n’auront pas remarqué la grossière désinformation. Sans doute est-ce les 600′000 victimes nées de l’imagination des mêmes médias qui ont ressuscité le jour de Pâques, qui sait…

On n’a pas atteint le million, mais ça viendra, les agences de presse francophones n’ayant jamais été très douées en mathématiques. Al-Sadr lui-même prévoyait un rassemblement de 3 millions de personnes. En réalité… sa manifestation a tourné au fiasco le plus complet !

S’appuyant sur des photographies aériennes, la coalition a été en mesure d’estimer l’ampleur du rassemblement : entre 5′000 et 7′000 manifestants ! L’humiliation ! C’est le rassemblement de chiites le plus faible depuis 2003, une preuve supplémentaire qu’Al-Sadr a perdu son crédit depuis le début de la nouvelle stratégie américaine.

Adieu les dizaines, les centaines de milliers de chiites vus par Reuters et l’AFP… Les chiites irakiens n’ont aucune envie de participer à l’offensive des mollahs iraniens contre l’Occident, et ils l’ont fait savoir. Ce n’est pas la première fois. Régulièrement, les manifestations lancées par l’armée du Mehdi se déroulent en deça des nombres attendus.

Une belle gifle pour Moqtada Al-Sadr, qui sait désormais que les Irakiens ne le suivront pas.

DRZZ 11/4/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

781 vues

Tous les articles de DRZZ

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.