Featured

Hollande joue un mauvais coup au Mali contre les Touaregs

Cela se confirme : au lieu de reconstruire leur pays, exsangue, au lieu de se demander pourquoi leur coup d'État n'a fait qu'encourager les djihadistes, d'où leur appel à l'aide apeuré, les anciens corrompus ont décidé de se refaire une virginité, de recoudre à vive allure leur hymen afin de se partager les 3 milliard d'euros promis, sur le dos d'un bouc émissaire parfait : les Touaregs DU MNLA. Et Hollande les soutient en déclarant : "Aucun groupe armé ne doit rester armé au Mali"… Ce qui est d'autant plus absurde que les pseudo démocrates de Bamako ont fait exprès d'envoyer des espions et des agitateurs à Ridal qui se sont fait passer pour des gens du cru lorsqu'ils se sont faits expulser, incitant dans ce cas ces lions d'appartement à jouer les forts à l'ombre de l'armée française en hurlant à la discrimination.

Il n'est pas étonnant que les soit disant républicains démocrates "maliens" plus jacobins que moi tu meurs, pâles copies des originaux français, torpillent la négociation qui devait avoir lieu le 7 juin. En envoyant "l'armée" ces ex (et futurs) corrompus ne veulent pas admettre que les Touaregs rattachés par force en 1960 aspirent à une autre destinée. Ils ne proposent même pas de penser de façon fédérale, ils préfèrent parader alors qu'ils étaient incapables d'arrêter quelques centaines de djihadistes.

Il est dommage que la France de Hollande choisisse encore une fois le mauvais cheval. Il est évident que les Touaregs, au delà de leurs erreurs et leur naïveté (leur alliance avec les djihadistes a été un échec cinglant) ne peuvent pas rendre leurs armes, tout comme en Libye : c'est irréversible, à l'instar des Kurdes, à la suite des Juifs, les Berbères vont peu à peu reprendre leurs "billes", se débarrasser des derniers liens qui les tenaient esclaves d'une colonisation arabo-musulmane aujourd'hui si moribonde qu'elle prétend revenir à ses premiers moments pour repartir de l'avant comme si rien ne s'était passé alors qu'elle est sortie de l'Histoire depuis la victoire des Ottomans il y a pratiquement mille ans. Le fait de revenir a été le grand espoir du nationalisme arabe aujourd'hui à l'agonie malgré le bouche à bouche désespéré russe. Celui-ci peut cependant arriver à le maintenir en coma dépassé, refusant l'euthanasie. La France participe à cet acharnement thérapeutique en soutenant les Wahhabites via le Qatar et l'Arabie Saoudite. Ce qui est une tragique erreur. Cela ne fait qu'isoler la France, empêcher que les pays dominés par leur argent puissent se développer, ce qui ne peut alors que renforcer la fuite, l'immigration, et celle-ci mal organisée, reste captive en partie de ceux qu'elle a fuit.

En définitive, la France de Hollande a choisi de soutenir la réaction islamiste, tout en maintenant à bout de bras ce qui reste du frère ennemi le nationalisme arabe ; il n'est pas sûr que ces deux fers au feu soient les bons, tout au contraire en réalité…

Lucien SA Oulahbib 5/6/2013

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

3 435 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 


Comments • comment feed