6 février 2023

Les néo-cocos en veulent bien plus

Un néo-coco se reconnaît déjà évidemment en traitant tout contradicteur de "néo-facho" comme l'avait titré en septembre (2012) leur machine (à décerveler)  ledit "nouvelobs" (qui n'a bien entendu de nouveau et d'observateur que le non), cela renoue avec le passé des années 30 où les ancêtres allaient casser du "socialdem" (social-démocrate) avant ou après leur inverse dans le miroir du monde, les nervis nazes, qui ajoutaient "juif vendu à l'Amérique" alors que le néo-coco ajoute pudiquement " Amérique vendue aux sionistes". Grande différence sûr ! (ouaf!) Ce qui fait que le classement fait par les pauvres-sans-le-sou- dudit "Nouvelobs" (lol) est  en réalité assez faux puisque ledit "néofacho" peut être aussi "anti-sioniste" comme au Nouvelobs d'ailleurs dont le gourou, Jean Daniel, aimait bien Derrida (amoureux de Blanchot disciple de Maurras au dire même de Sartre…) et Jean Daniel, du haut de Sa Suffisance, s'y connait en défense du FLN, parti progressiste "algérien" comme on le sait, ce pays éclaire le monde désormais…

Et à propos de "progrès" le néo-coco en parle comme avant lorsqu'il disait que le socialisme soviétique c'était le "progrès", aussi ira-t-il affirmer que le "mariage pour tous" c'est le "progrès" et en plus c'est d'autant plus "chic "au sens de "snob", que cela embête les "néo-réacs" (qui sont les mêmes que les "néo-fachos", mais ils diffèrent des "néo-libéraux" et des "néo-cons" qui sont les pires dans cette classification : islamophobe, cela ne pardonne pas…).

Le néo-coco croit en effet qu'il existe un "vrai" islam que même Clémentine Autain connaît, elle qui est très forte aussi pour dénoncer le rapport Gallois parce qu'il ne remet pas en cause la dictature des actionnaires qui reçoivent "plein de dividendes" et veulent sucrer en échange les "allocations sociales" ajoute cette néo-coco, par excellence. En tant que membre de cette nouvelle élite, elle rêve tout haut d'un État stratège elle aussi, État fort dominé par les sauveurs du peuple, les non actionnaires, dont la suppression, bien sûr, résoudrait pas mal de problèmes comme l'a vu en URSS et aussi en Chine, tant et si bien que les sauveurs du peuple russe et chinois ont fait voeux de pauvreté comme chacun sait… D'autant qu'en France, on ferait mieux, incorruptible disait Robespierre, qui marchait plutôt au pouvoir qu'aux millions, il les laissa à Danton avant de le raccourcir lorsqu'il jugea bon de "purifier" la Révolution. D'ailleurs le néo-coco admire le gentil démocrate Chavez, admire secrètement la Chine et Poutine mais ne le dira pas, soutient au fond du fond l'Iran et considère que "l'Empire" (américano-sioniste) cela "suffit !" (scrogneugneu).

Mais aujourd'hui le néococo ne peut pas raccourcir, (mais euthanasier, néo-castrer : via le "trans") raccourcir c'est interdit par sa religion, mais pas grave ! même pas mal ! car ses alliés, les gentils animateurs globe trotters que des méchants appellent des "djihadistes", iront raccourcir les "impurs" (haram) sans que les spécialistes es-progrès n'y trouvent à redire, ce qui paraît quand même bien curieux, sauf sauf sauf lorsque l'on sait que pour eux le "crime" n'existe pas, donc ledit "terrorisme" non plus, ce sont des "effets" du "Système", une réponse à sa dictature, celle du mouvement mondial occulte du pouvoir "américano-sioniste", ce fautif unique de " september eleven" qu'il faudrait d'ailleurs "reopen" parce qu'un "vrai" musulman n'aurait pas pu faire ça… le "true" islam ce n'est pas ça assène la néo-coco Rokhaya Diallo

Le néococo espère alors en Obama (qui va sans doute perdre, je tiens le pari et tant pis si je me trompe) parce que Obama soigne le symptôme (Ben Laden) mais pas la cause (l'islam). Le néococo déteste pour ça le Parti Républicain qui voit le mal partout (en fait même un "axe", terme qui n'a jamais existé bien sûr) et le néococo adore monter en épingle les propos de tel ou tel ; il admire cependant cet ex-republicain qu'est le maire de New York depuis qu'il est devenu expert en météo, soutenant Mordicus que la tempête Sandy n'est que le rejeton du "climat change" alors que le climat a toujours changé comme le disait feu Marcel Leroux qui manque beaucoup dans le débat.

Le néococo gouverne culturellement depuis les années 60 (bien qu'il n'a rien compris à 68), il veut gouverner aussi désormais intimement, dans les consciences les portefeuilles et les culottes, il veut donc les pensées, les purifier  en étant le filtre, tout un hyperréalisme accompli qui veut aussi s'auto-reproduire par insimination artificielle en attendant.

Bonjour chez vous !

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :