Featured

Ce pays est-il foutu ?

À propos de Nadine Morano, parlons peu mais parlons bien. Rapporté par Alain Peyrefitte, voici ce que le général De Gaulle déclarait le 5 mars 1959 à propos de la France, des Français et du reste du monde :
 
   “C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne”.
 
    A l’émission de l’amuseur public Laurent Ruquier intitulée “On n’est pas couché” sur France 2, Nadine Morano, citant certes très librement De Gaulle s’est précisément exprimée en ces termes :
 
    “Nous sommes un pays judéo-chrétien, le général De Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères”. Quelle horreur, dites-moi ! Qui vaut sur-le-champ à son auteur d’être cloué au pilori de la mortifère bien-pensance dont crève la France !
 
    Sans coup férir avons-nous alors assisté à un démarrage en trombe d’une indignation sélective et bassement politicienne comme seuls les partis de gauche, de droite et du centre qui hantent les allées du pouvoir sont capables de s’y adonner ! Décidément, rien n’a changé dans la petite tête de piaf de nos élites ivres de confusion mentale. 
 
    La France, cette grande nation désormais réduite à la part congrue trouve encore le moyen, alors que tout devrait être entrepris pour regagner un minimum de crédibilité, de renier un passé récent qui lui avait rendu une once de fierté fortement écornée qu’elle s’empresse, aujourd’hui, de révoquer comme s’il s’agissait d’une maladie honteuse !
 
    Notre cher et vieux pays est mis en coupe réglée par une secte pratiquant, dans une démarche clairement totalitaire, un terrorisme intellectuel dont les motivations sont toujours les mêmes partout où, par un grand malheur, elle réussit à s’implanter : réprimer la liberté dans toutes ses déclinaisons et plus spécialement, parce que c’est le plus facile en aboyant, la liberté de dire ce que l’on pense.
 
    Comme le constate avec une grande tristesse, presque avec résignation, un de mes camarades de liberté tout en caressant le secret espoir, comme je m’y cramponne moi-même, de ne jamais en arriver à une telle extrémité létale : ce pays est foutu !

Philippe Robert 30/9/2015

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 379 vues

Tous les articles de Philippe Robert

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.