Poutine prend des leçons chez Le Pen : que vont dire Chirac et le PC ses mentors ?

Les dits « étrangers » des contrées limitrophes surexploités pendant soixante dix ans par les communistes bolcheviks sont ainsi sommés aujourd’hui de devenir six millions d’ici 2008 avant de disparaître ensuite. Comment ? Nul ne le sait, mais l’Histoire, surtout russe, s’y connaît en pogroms et autres déportations sibériennes. Le Pen applaudira-t-il des deux mains ? Pas sûr, parce que son programme, à la différence de celui de Mégret -identique à celui de Poutine-, ne vise pas à la disparition à terme de tous les étrangers régularisés. Mais Gollnisch ? En fait le débat se situera en France sur le fait de durcir l’obtention de la carte de séjour et le droit d’accès à la naturalisation. Nous en reparlerons. En attendant et s’agissant de notre « allié » russe, que va dire Chirac et que va faire surtout le PC français ? Ce dernier, fils aîné de la feu église rouge,qui, pour défendre Moscou, a fait allégeance avec Berlin, tant que dura le pacte germano-soviétique, devrait être en première ligne avec sitting et grève de la faim (et même sous tente Don Quichotte s’ils le veulent) devant l’ambassade russe (en compagnie d’Aounit du MRAP et de… Soral, ce valeureux écrivain pro-palestiniste du discours de Valmy et que le monde entier nous envie), et il faut, tous, qu’ils le fassent, ce sitting, au lieu d’aller chercher les poux dans un pseudo racisme américain en Irak et ailleurs.

Le front russe devient le signe avant coureur du refroidissement idéologique qui va toucher toute l’Europe en réaction à la dissolution de son identité opérée par les postmodernistes et leurs alliés gaullistes fervents d’une immigration arabisée et islamisée en échange de facilités diverses à même de contrer l’influence anglosaxonne, même si cela va jusqu’à avaliser des catastrophes, comme au Rwanda.

La Russie devient à nouveau un laboratoire, un terreau, celui de la fracture raciste qui croit faussement résoudre l’effondrement de la fierté européenne en voulant prouver que la couleur de peau devient l’essentiel du renouveau. Alors que cet essentiel se trouve ailleurs…


Iris Canderson 16/1/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 054 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.