Maurice Papon est mort…

M.P.- Faut-il répéter que les cadavres jetés dans la Seine étaient des cadavres du MTLD, c’est-à-dire les partisans de Messali Hadj, éliminés par le FLN ? Comme vous le savez, dans tout mouvement révolutionnaire, l’ennemi numéro un, c’est celui qui est à côté de vous qui a le même objectif, mais par d’autres méthodes. Cela, on l’a vérifié ar l’identité des gars que l’on a repêchés. Souvent ils avaient la gorge tranchée, comme le montrent les photos de l’identité judiciaire. On avait un fichier bien fait. Ils se trouvaient tous dans le MTLD ! Vous voyez des Français, fussent-ils policiers, trancher la gorge ou émasculer ? C’est aussi ridicule qu’odieux.

Michel Bergès. -Jamais vous n’avez donné l’ordre à des policiers de les pousser dans la Seine pour les noyer ?

M.P.- Vous êtes fou ? Notre objectif était de garder la maîtrise de la rue et de disperser une manifestation interdite. Comment peut-on imaginer autre chose ? D’ailleurs, les policiers n’auraient pas exécuté de tels ordres ! Une telle question est incongrue!

M.B.- Les policiers de la P.P. étaient pour la majorité syndiqués à gauche...

M.P. -Bien sûr ! Les policiers sont comme les curés ou les bonnes soeurs : ils marchent toujours par deux. Ce n’est plus valable aujourd’hui pour les curés… Il suffit d’être deux pour qu’il y en ait un contre ! Tout ça c’est du roman fumeux. Les chefs syndicalistes de la P.P. étaient communistes et socialistes pour défendre leurs intérêts. Mais fondamentalement, le personnel était avant tout gaulliste. Le premier venu ne peut comprendre cela d’emblée.

M.B. – A posteriori, n’avez-vous pas couvert vos hommes, malgré certains débordements?

M.P. – C’est cela assumer ses fonctions de chef ! Cela ne veut pas dire que je ne lavais pas le linge en famille. Il y eut des sanctions et même des exclusions. Pour l’honneur de la Maison, je ne le braillais pas sur les toits, ce qu’auraient bien voulu les médias. (…).

Jennifer Sochez 18/2/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

777 vues

Tous les articles de Jennifer Sochez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.