Martine Aubry dit n’importe quoi

Annuler la braderie de Lille était la dernière chose à faire sauf à vouloir objectivement encourager les djihadistes à continuer voire à amplifier leur combat. 

Certes elle n'est pas la seule à se coucher mais précisément laisser croire que multiplier les annulations intimidera les tueurs est une illusion, une de plus. 

Quelle sera la prochaine étape ? Annuler nos interventions contre l'EI ? Annuler la loi sur le voile à l'école ? Encourager à porter des tenues politiquement correctes ? Tout cela viendra car croire que la situation va s'améliorer durant l'année à venir c'est se mettre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'épaule.

Il est risible d'entendre des interviews trottoirs comme sur RTL penser que les événements annulés seront à nouveau programmés alors que certains spécialistes envisagent une aggravation de la situation. 

Aubry and Co viennent de rompre le consensus stipulant qu'il fallait continuer à vivre malgré le danger. D'autant que l'on ne voit pas un 19 tonnes foncer dans les petites rues bondées de Lille. 

Ou alors convient-il de fermer aussi les gares et autres stations Rer?…Aéroports ?… 

Aubry, loin d'être responsable, parachève sa carrière pavée d'accomodements raisonnables avec l'ennemi. Elle n'est pas la seule. 

Iris Canderson 6/8/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

902 vues

Tous les articles de Iris Canderson

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.