Le monde des gens contents…

Depuis des décennies (voire des siècles) les mêmes proposent toujours d'identiques et authentiques impasses en guise de solutions aux problèmes permanents du monde (injustices, inégalités…) et posent pourtant toujours devant, Gros-Jean comme devant, toujours contents. Sur tous les points. Obama est content. Hollande est content. Poutine aussi. Qui ne l'est pas ? Même Trump est content tant la campagne démocrate tourne au ridicule (il y a trente ans il aurait peloter quelqu'un…Baupin DSK Clinton peuvent dormir tranquilles…) et évite ainsi que l'on regarde ses solution de plus près. Hillary est contente: elle affiche un éternel sourire malgré Wikileaks. Même Plenel est content.

Sa gauche en effet est contente persuadée du Bien que son soleil propage lorsqu'elle avance que le "solde" des 40.000 migrants par an entrant en France (120.000 départs de Français moins 180.000 entrées selon les chiffres du démographe officiel) n'apportent que du bonheur, même si certains s'agglutinent dans les mêmes quartiers, peu importe, puisqu'ils viennent renforcer la balance démographique… C'est bath !

Mais les contents ne sont pas du tout contents, pas du tout, et même l'on se fait immanquablement traiter "d'extrême-droite", si l'on rétorque qu'il faudrait pour ce faire que d'une part le modèle d'intégration à la française soit présent et surtout dynamique dans ces quartiers, et, que d'autre part il est d'ores et déjà aussi possible de renforcer la balance démographique en faisant en sorte que le planning familial propose d'accompagner autrement les femmes qui sont obligées d'avorter faute de moyens financiers…

Quoi ?… Que n'avez-vous pas dit ? Fascistes ! Il faudrait donc selon vous et si l'on vous entend bien sur le premier point que dans ces quartiers leur diversité ne soit pas uniquement du communautarisme ? Que le "pluri" à la différence du "multi" indiquerait que la notion de "culture" ne s'étend pas aux domaines politiques et donc juridiques et donc n'affirment pas sa  pleine souveraineté ? Trop compliqué ! D'autant que vous n'y êtes pas disent nos contents d'eux-mêmes : il n'y a pas à avoir de "culture collective" tout cela est dépassé à l'époque de l'enseignement à distance et de la pornographie mondialisée sous selfie onaniste permanent, chacun dans la Tour de Babel parle pense chie et baise comme il veut ou plutôt peut : la volonté et la liberté étant des valeurs d'extrême-droite désormais.

Vous n'y croyez pas ? Observez le second point :  l'idée de vouloir préserver autant que possible une homogénéité ethnique et culturelle en faisant en sorte que les femmes, au-delà de leur couleur de peau et de leur religion cependant, puissent librement choisir de garder leur progéniture si la Solidarité les soutient en les accompagnant pour élever leurs enfants, cette idée même est traitée d'extrême droite puisqu'il est de bon ton de penser que l'avortement serait la seule solution à la moindre hésitation, alors que souvent il se substitue à une réelle politique de prévention sur la contraception, nombre de praticiens déplorant que ce qui devrait rester l'exception devienne la règle.

Mais dire cela attire les foudres des "contents" (pendant aux "sans dents") prônant l'ouverture des frontières tous azimut sous le seul prétexte que le "vivre ensemble" pour eux signifie seulement "vivre entre humains" et non pas "vivre entre citoyens" vieux débat aussi séculaire que celui ayant secoué la Grèce antique quant à la place de l'étranger et de l'esclave dans la Cité.

Doit-on empêcher la Cité précisément de vivre comme cette Cité et non pas comme une Cité sans portes ni fenêtre ? La liberté s'arrêterait-donc à cette injonction ? Dans ce cas on peut comprendre pourquoi les mêmes encore refusent à Israël de rester Israël jusqu'à lui contester son passé, reconnaissant une vague présence juive, mais refusant qu'elle ait été historiquement souveraine (il est d'ailleurs indigne que des pays non arabes aient participé à cette mascarade…).

Sur ce dernier point, trois positions : soit, le Mont du Temple permet la reconstruction du Troisième Temple, rendant nécessaire le déplacement de la mosquée occupante ; soit le Mur des Lamentations est déplacé ailleurs, permettant de construire encore plus pleinement le Troisième Temple avec quiétude ; soit cela reste en état, mais les Juifs ont le droit de prier aussi sur le Mont…

On peut parier, en admettant que la seconde solution soit choisie, que même dans ce cas les partisans de la destruction d'Israël ainsi que leurs amis "modérés" (qui ne veulent détruire Israël que doucement comme la mer rongeant la falaise ou tuer un âne à coup de figues) même dans ce cas se lèveront parmi eux des légions entières de fanatiques transis refusant cette solution puisque cela revient toujours à admettre le fait israélien si honni…

Il en est de même pour la Syrie, l'islam djihadiste… nos idéologues selfies ci-dessus vous rétorquant que tous ces problèmes proviennent de 2003, du renversement de Saddam, alors que le 11 septembre se situe en…2001, sans oublier que c'est en 1992 que la guerre islamiste du FIS eut lieu en Algérie… cherchez l'erreur… 

Mais nos idiots utiles rétorqueront que cela proviendrait plutôt dans ce cas du problème palestinien déjà cité et non résolu (position de Védrine et Boniface) alors que même avant la création d'Israël l'avenir de la région proche-orientale était misérable sous un joug monarchiste mis à mal par l'effondrement de l'empire ottoman ayant laissé la région en situation de sous-développement latent. Peut-on vraiment dire que l'arriération économique voire hygiénique de ces contrées à l'époque était lié au problème de la présence juive alors que celle-ci a amené bien au contraire un souffle économique puissant incontestable comme on le voit toujours et de plus en plus de nos jours ?…

Il faudrait aussi souligner à nos caciques que la situation actuelle provient d'abord de l'effondrement du nationalisme arabe en 1967, ensuite de l'essor de l'islam djihadiste prenant le relais en 1979 sous la révolution khomeyniste en Iran, enfin de son contre-coup, celui de la version wahhabite qui a répandu des centaines de milliards partout dans le monde dans les années 80 afin de contrebalancer l'influence khomeyniste, entraînant le raidissement que l'on connaît se nourrissant des contradictions du monde contemporain assujetti au nihilisme des post-léninistes ayant fait alliance objective avec la mouvance islamiste non djihadiste mais la "comprenant"…
 

Mais nos gros Jean comme devant, nos éternels satisfaits prenant leurs livres qu'ils pondent en autant de selfies permanents sont contents, contents, cocus mais contents chante Serge Lama…

Et en même temps, jamais contents…chante Alain Souchon que l'on ne soit pas d'accord avec eux.

Lucien SA Oulahbib 15/10/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

939 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.