La droite la plus bête du monde

En admettant même qu’il y ait des Français qui, par leur vote d’aujourd’hui, donnent les moyens du sursaut à ceux qu’ils vont élire par défaut, y aura-t-il alors un seul d’entre eux, une fois élu, qui aura le simple mais redoutable courage d’en faire bon usage ? En ce qui me concerne, j’en doute absolument et c’est bien la raison pour laquelle, refusant de participer à une telle déchéance, j’ai voté : La Fayette, nous voici (1917) !!

Dans son chapitre : Le vide idéologique de la droite française (P.99/100), Pascal Salin écrit : « Mais « le vrai problème français, c’est sa droite ». Il lui manque à la fois le minimum de fondations intellectuelles qui lui permettrait de comprendre les problèmes de l’époque et l’instinct philosophique minimum qui lui permettrait de réagir dans la bonne direction. La droite française est conservatrice, nationaliste, étatiste (…) ».

Cette triste constatation conduit immanquablement à en déduire que la droite française, conservatrice, nationaliste, étatiste, n’est alors « en aucune mesure attachée à la liberté individuelle et elle ne comprend pas qu’une société paisible et prospère repose sur la coopération sociale volontaire que les hommes libres mettent nécessairement en place ». La gauche, en la matière, étant naturellement classée hors concours.

D’où la terrible accusation historiquement justifiée depuis que la droite la plus bête du monde, fricotant avec la gauche la plus régressive de tous les temps, s’en est trouvée complètement abâtardie à force de consanguinité contre nature : « La droite française ignore l’idée de la Liberté » (P.100). C’est d’ailleurs si vrai que nul candidat de droite n’a encore osé promettre de la restituer à ses légitimes propriétaires : les Français !

Librement !

22/4/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

787 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.