Incohérence des Démocrates américains

En Irak, les Démocrates réagissent aux stimuli islamistes à merveille : dès qu’il y a une tuerie, les islamistes ne sont pas inquiétés, mais Bush est montré du doigt. En Afghanistan, on restera dans le classissisme : c’est la misère sociale, le manque de troupes, l’incurie du gouvernement Karzaï…et les islamistes tout de même qui, mauvais joueurs, refusent de reconnaître qu’ils ont perdu la partie.

En Irak, ce n’est pas la même chose parce qu’il est supposé que si un sunnite tue un shiite c’est bien pour le punir d’avoir réclamé la présence anglosaxonne et non pas parce qu’il ne veut pas partager un pouvoir qu’il détient depuis des siècles.

En Irak, les Démocrates font simples : sans intervention, la haine anti-américaine n’aurait pas lieu. Et le 11 en 2001 ? Pas de réponse. Mais le fait de poser la question devient de plus en plus suspect. La seule solution serait de basculer dans la Théorie du Complot (ce serait la CIA et le Mossad). Moore a déjà franchi le pas depuis longtemps : tout est à cause du pétrole.

La situation est telle que Pétraeus, nouveau commandant en chef en Irak qui a réussi a faire du bon boulot dans nombre de provinces irakiennes, a dû revenir à Washington en début de semaine pour plaider la cause du renforcement actuel. Mais chaque attentat suicide l’en empêchera, l’affaibliera, puisque l’idée d’Alkeida et de ses alliés consiste à faire fuir ceux qui pourraient aider à bâtir une société qui renforcerait la démocratie alors qu’ils veulent la détruire, aidés en ce sens par les Démocrates, et toutes les forces en France qui verraient d’un mauvais oeil les Américains réussir ce qu’elles ont échoué à accomplir en Algérie au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Michel Leubel 25/4/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

827 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.