Téhéran veut vérifier la véracité de la Shoah

Le CRIF souligne que le président iranien  » avait déjà affirmé que les crimes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale n’étaient qu’un mythe et qu’ « Israël devait être rayé de la carte ». Cette décision est une nouvelle étape dans la politique antisémite du président iranien.
De son côté, le ministre iranien de l’Economie, Davoud Danesh-Jafari, indique que l’imposition de sanctions pourrait entraîner «une hausse du prix du pétrole». Téhéran a réitéré sa position de principe : il estime détenir un «droit souverain à la technologie nucléaire». Pour des sénateurs américains, la perspective d’une hausse du prix du pétrole ne devrait pas empêcher le monde d’imposer des sanctions contre l’Iran. »

16/1/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

784 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.