La négation d’Israël à Davos se porte bien…

Il faut croire que l’antisionisme est devenu le lieu commun de tous les forums, qu’il s’agisse de l’économique ou du social.
En l’occurrence, le problème soulevé par la publication de ces textes est double : il a attiré l’attention sur eux et, malgré les excuses du Président, il révèle la complicité indirecte ou la bêtise de ceux qui ont contribué à faire de ce forum – une fois de plus – une plate-forme à des propos racistes et intolérants.

L‘article de M. Qumiyeh, qui compare le sionisme à une forme de racisme, a donc suscité un tollé. Cet enseignant dans des universités américaines allègue  »l’apartheid israélien » et que le but du sionisme est d’éliminer les Arabes palestiniens.

Le 26 janvier, le professeur Klaus Schwab, président-fondateur de ce Forum, a déclaré :  »Cet article contredit totalement les valeurs et la mission du Forum qui est impliqué dans les efforts afin de créer des relations meilleurs et la réconciliation au Moyen-Orient et dans le monde. Il y a eu un échec inacceptable dans le processus éditorial, en particulier une durée insuffisamment courte période (sic) pour revoir le contenu, pour laquelle il n’y a pas d’excuse. Au nom du Forum, j’exprime mes regrets et mes excuses ».

Le site internet de ce magazine a retiré cet article et le nom de l’auteur de la liste des contributeurs.

L’Anti-Defamation League (ADL) a salué ces excuses. Le 25 janvier, l’ADL avait écrit à M. Schwab afin que le Forum  »dénonce cet article empli d’insinuations antisémites de contrôle des médias par les Juifs qui influenceraient la politique américaine et mondiale et ne donne pas de légitimité à des approches aussi extrémistes. M. Qumsiyeh dirige Al Awda, une organisation qui soutient le terrorisme et prône la desttuction de l’Etat d’Israël. Cet article est plein d’erreurs et omet de souligner le soutien israélien public à un Etat palestinien ».

L’American Jewish Committee (AJC) a écrit une lettre de protestation à M. Schwab afin qu’il condamne cet article et s’assure qu’une telle haine ne puisse plus être exprimée dans une publication de ce Forum.

Le Centre Simon Wiesenthal (CSW) a écrit à M. Schwab :  »La première page est défigurée par une longue colonne intitulée  »Boycottez Israël : la société civile globale devrait boycotter Israël jusqu’à ce qu’il mette fin à son traitement semblable à l’apartheid à l’égard des Palestiniens », dit Mazin Qumsiyeh, présenté comme  »enseignant dans les facultés de Duke et de Yale »  ».

Publié dans la rubrique  »Géopolitique et sécurité », l’article de M. Ramadan, ‘’senior research fellow à la Fondation Lokahi de Londres et professeur invité au St Antony’s College d’Oxford », indique que après  »des rencontres dans les années 1990, des ulemas, des imams et des intellectuels sont parvenus à cinq conclusions… [Une de ces conclusions :] Le vieux concept de Dar al-Harb (terre de la guerre), qui ne provient pas du Coran et ne fait pas partie de la tradition, est vu comme périmé ».

Le 20 mai 2004, le Sheikh saudien Abdallah Al-Muslih déclarait dans son programme diffusé sur la chaîne saudienne Iqra TV :  »Il n’y a rien de mal avec les [attentats-suicides] s’ils causent des grands dommages à l’ennemi. Nous pouvons dire [alors] que cette opération est une bonne chose. Ceci, quand on parle du Dar Al-Harb. Mais si on parle de ce qui arrive dans les pays musulmans, comme l’Arabie saoudite, certaines régions de l’Algérie musulmane, ceci est interdit, frères ! C’est la terre des Musulmans. Nous ne devons jamais faire cela dans un pays musulman » (Source : MEMRI).

 »A la fin du 20e siècle, le chef spirituel du mouvement des « Frères Musulmans », le Cheikh Yousef al-Qaradawi, répondant dans un interview au sujet de la visite au Cheikh d’al-Azhar [Muhammad Sayyid Tantawi] le 15 décembre 1997 par le Grand Rabbin achkinaze d’Israël [Israël Lau], disait que la loi islamique divisait le Peuple du Livre – Juifs et Chrétiens – en trois catégories :
1) les non-Musulmans des pays de la guerre;
2) les non-Musulmans des pays de la trêve provisoire;
3) les non-Musulmans protégés par la loi islamique,
c’est-à-dire les dhimmis ».(Source : MEMRI, 8 Feb. 1998)

 »Pour chacune de ces catégories, a précisé le cheikh, la loi islamique a institué des règlements différents. Le cheikh a ainsi résumé la théorie du jihad qui réglemente les relations des Musulmans avec les non-Musulmans. Cette théorie fut codifiée et institutionnalisée dès le 8è siècle par des théologiens et des jurisconsultes musulmans. Or comme on le voit par les innombrables appels au jihad, et par l’actualité quotidienne, cette idéologie imprègne les mentalités et les comportements actuels », a déclaré l’historienne Bat Ye’Or le 11 juin 2001, lors d’une conférence du CSW à Paris.

Ci-dessous un article de Haaretz sur le même sujet :

DAVOS – The chairman and executive director of the Davos World Economic Forum on Thursday offered a sweeping apology to all delegates for an article calling for the boycott of Israel that appeared in a prestigious magazine issued by the forum.

Professor Klaus Schwab, who founded the annual Davos conclave 35 years ago, said he was « shocked » to read, just today, the article that appeared in the magazine « Global Agenda. »

Some American Jewish leaders attending the conference said they were not satisfied with the apology.

« As a publisher, » said Mortimer Zuckerman of U.S. News and World Report, « I have to take full responsibility for everything that appears in my publications, whether I read them or not. »

Zukerman, a leading real estate developer, is a former chairman of the Conference of Presidents of Major American Jewish Organizations. He said he would be meeting with Schwab later Thursday and recommending tougher steps.

The magazine, « Global Agenda » was prepared for the economic forum by Euromoney PLC, a company that specializes in magazines. Schwab said he would rather forgo having a magazine altogether at next year’s conference unless he had « absolute guarantees that this would not happen again. »

Among the contributors to the magazine are such world leaders as Russian President Vladimir Putin and German Chancellor Angela Merkel.

Mark Adams, head of press at Davos, explained that the magazine had arrived just a day before the publication deadline and neither he nor Schwab had had the time to browse through it, let alone read the articles in depth.

The two-page article in question was headlined « boycott Israel. » Written by American academic Mazin Qumsiyeh, its message summarized in the subheading was « global civil society ought to boycott Israel until it ends its Apartheid-like treatment of Palestinians. »

As part of its historical review, the article asserted that, « Zionism can be seen as 19th Century style chauvinistic, ethnocentric… nationalistic response to prevalent European chauvinistic, ethnocentric nationalisms. It is in this sense an attempt at assimilation by some Jews following a now-outdated European colonial model. »

In the last paragraph he proposes that « global civil society … build a « Movement Against Zionism » or a global « Movement Against Israeli Apartheid. »

In his letter of apology, which Schwab said he would circulate to all delegates at Davos, he wrote: « With great concern and pain I just learned that ‘Global Agenda,’ a publication distributed to our members at the Annual Meeting 2006, contains an article calling for the boycott of Israel. This article is totally in contradiction to my own, and the Forum’s, mission and values. For 36 years I have been committed to fighting for better mutual understanding in the world. The Forum has been deeply involved in efforts to create better relations and reconciliation in the Middle East…

« As soon as I learned about this article I immediately investigated how this situation could have developed. I concluded that there was an unacceptable failure in the editorial process… an insufficiently short period for review of content, for which there is no excuse. I, on behalf on the Forum, profoundly apologize. I would like express my regret to everybody and can assure everyone that appropriate steps have been instituted to ensure that this situation will never happen again. »

Schwab called in Israeli newsmen to say how « terrible and pained » he felt when the article was brought to his attention. « It happened. I have to take responsibility. I will apologize personally to such good friends and Shimon Peres and Prof Avishai Braverman.

He said that he would apologize personally when he chaired a session of the full Forum on Friday.

Ainsi ce n’est pas à Durban ni à Téhéran, mais à Davos, lors du très huppé Forum économique mondial, que l’on trouve le livret ci-joint, faisant partie du magazine accueillant les participants.

http://www.globalagendamagazine.com/2006/Qumsiyeh.asp

Il est vrai qu’à 35.500 Euros de frais de participation – hors frais de séjour – par personne, les quelque 2.500 participants, leaders économiques et politiques mondiaux, seraient cruels de garder ce morceau d’anthologie propagandiste rien que pour eux…
P.S. : Bien entendu, les éditeurs “ne partagent pas nécessairement les vues des auteurs”, lesquels sont “ seuls responsables du contenu des articles”.

Si toutefois vous souhaitez poster un commentaire aux dits éditeurs en leur adressant une petite bafouille bien polie et bien proprette, pour leur dire tout le bien que vous pensez de leur initiative, c’est par ici que ça se passe:

http://www.globalagendamagazine.com/about_us.asp
1. Will Goodhart
Managing Editor
wgoodhart@globalagendamagazine.com

2. Margaret Doyle
Editor
editor@globalagendamagazine.com

3. Sami Aknine
Subscriptions
Saknine@globalagendamamagzine.com

31/1/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

148 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 


Comments • comment feed