Dialoguer avec le Hamas:savoir avec qui on cause…

A propos de la «hamasisation » des bien-pensants – voir ici sur RTV- mais pas seulement car nombre de voix s’élèvent pour un dialogue avec l’organisation terroriste, il faut savoir exactement ce qu’est le Hamas. Quelques exemples. Récemment Medbridge et ELNET donnaient à l’Assemblée Nationale à  Paris la parole au chercheur et politologue Yohanan Manor sur l’enseignement du Hamas. Il faisait état des recherches menées dans le cadre d’IMPACT-SE, organisme dont il est vice-président et qu’il dirige. Celles-ci concernaient plus particulièrement Al-Fateh, magazine Internet du Hamas pour la jeunesse. Même si le Professeur Manor s’est efforcé de chercher des points positifs dans ce magazine pour enfants palestiniens, force avait été de constater que le but de celui-ci, à une exception près, est bien « une incitation au djihad et au suicide». Le message, martelé encore et encore par le Hamas est « une haine cinglante, un dédain et une diabolisation de ‘l’autre’, l’Occident, les Juifs et Israël. » Israël qui doit être détruit, bien entendu. (www.impact-se.org).

L’autre orateur invité par Medbridge, le Professeur Mohammed S.Dajani Daoudi, fondateur de l’organisation Wasatia, qui milite pour donner une interprétation positive des textes islamiques, expliquait comment il s’efforce d’utiliser l’islam pour contrer cet enseignement de la haine. Une démarche positive mais qui, pour l’heure, reste minoritaire, peu connue et cantonnée aux Territoires palestiniens gérés par l’Autorité Palestinienne et n’a certes pas droit de cité dans la Bande de Gaza sous la coupe du Hamas.

Par ailleurs, Palestinian Media Watch, observatoire des médias palestiniens, consacre une partie de ses bulletins d’information publiés régulièrement au Hamas. Ainsi, à l’issue de l’opération Cast Lead, le Hamas programmait un dessin animé qui affirmait aux enfants palestiniens que le Hamas avait vaincu des soldats israéliens qui n’auraient été que des lâches. Le Hamas qui n’avait guère hésité à utiliser des enfants dans le cadre des combats, en leur donnant des missions de renseignement ou de messagers. Dans un clip vidéo télévisé ce même mouvement terroriste persuadait alors les enfants palestiniens que les bombes étaient plus précieuses qu’eux. De manière plus générale, la télévision du Hamas incite systématiquement les enfants palestiniens au « martyre » et n’hésite pas à leur enjoindre, par exemple, de « boire le sang des Juifs. » PMW avait été la première ONG à dénoncer l’utilisation de personnages de Walt Disney , Mickey notamment, pour inciter les enfants palestiniens à la haine et au « martyre »…PMW rapporte également ce qu’est le Hamas, vu par lui-même à travers ses propres déclarations…édifiant : http://www.pmw.org.il/

Alors, dialoguer avec le Hamas ?…

Hélène Keller-Lind 9/7/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 925 vues

Tous les articles de Hélène Keller-Lind

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-ARTV, Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 


Comments • comment feed

  • Hélène Keller-Lind dit :

    Et voici qu’on apprend que Bernard Kouchner dialogue avec le Hezbollah…qu’on a mieux connu en France lorsque ce mouvement terroriste voulait répandre sa haine en France par le biais de sa chaîne de télévision, Al Manar…
    Le Hezbollah qui a refait ses stocks d’armes et bien au-delà au Sud du Liban, manifestant ainsi ses intentions pacifiques envers Israël, sans doute…
    Parler, donc, mais pour quoi faire ? Qu’est-ce que le minsitres des Affaires étrangères a obtenu ? C’est ça qui serait intéressant. Et s’il n’en dit rien c’est sans doute qu’il n’a strictement rien fait progresser…Etonnant ? Non.