Epuration religieuse au Maroc : ça continue

Le rêve des Chrétiens au Maroc : débattre un jour de la présence ou non de clochers sur leurs églises.

LCI- dépêche 17h53  :

"Cinq ressortissants étrangers ont été expulsés récemment du Maroc pour "réunion non déclarée et prosélytisme évangéliste", selon la préfecture de police d'Oujda, dans le Nord-Est du pays. L'intervention des services de police a eu lieu "suite à des informations faisant état d'agissements douteux en relation avec le prosélytisme évangéliste, de nature à porter atteinte aux valeurs religieuses du royaume", a précisé un communiqué du ministère de l'Intérieur. Les perquisitions effectuées sur place "ont permis la saisie de plusieurs supports de prosélytisme, dont des ouvrages et des CD en arabe et en langues étrangères", ajoute le communiqué. En mars dernier, cinq missionnaires étrangers (quatre Espagnols et une Allemande) avaient été également expulsés alors qu'ils tenaient une "réunion de prosélytisme avec des ressortissants marocains", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur."

Maroc Hebdo rapportait l'année dernière le dernier cas évoqué :« Deux touristes français ont été arrêtés, le 31 mars 2008, dans un camping à Zagora, au sud du Maroc, en possession d’un nombre important de livres et de CD Rom en français et en arabe sur le christianisme. Ces étrangers sont soupçonnés de vouloir convertir la population locale. Selon la loi marocaine, ils risquent une peine de six mois à trois ans d’emprisonnement et d’une amende de 100 à 500 dirhams pour avoir ébranlé la foi d’un musulman. »

Rappel 1 : l'article 220 du code pénal marocain interdit tout prosélytisme autre que l'islamisme.

Rappel 2 : un Chrétien ne peut obtenir la nationalité marocaine, c'est…constitutionnel. Quant au droit du sol, il est évidemment inexistant.

Rappel 3le conseil des Oulémas du Maroc condamne l’interdiction des minarets en Suisse, la considérant comme « une forme d’extrémisme et d’exclusion » et «contraire à l’image civilisée que les Musulmans se font de la Suisse».

Rappel 4 : Le Maroc ne reconnait pas la double nationalité. Chaque individu de la diaspora marocaine est un sujet du Roi.

« Je n’aimerais pas du tout que les Marocains fassent l’objet d’une tentative d’intégration car ils ne seront jamais intégrés. Ce seront de mauvais français. » Hassan II, 7/7, TF1, 16 mai 1993.                              

Joachim Véliocas 9/12/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 783 vues

Tous les articles de Joachim Véliocas

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.