le CO2 est tout, sauf un polluant !

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e54ef28dc18834012876024977970c

Voici les sites qui parlent de Les grands mythes du réchauffement climatique : le CO2 est tout, sauf un polluant ! :

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

 

 
Blanc Cassis
 

CO2 auraient une influence positive au développement des coquillages : http://bit.ly/5DuNil

L'émission de Taddeï "Ce soir ou jamais" ce jeudi soir valait son pesant de cacahuètes : à regarder sur le site vendredi ou samedi.
En effet, j'ai noté le glissement de Borloo (odieux vis à vis de Courtillot) qui du CO2 est passé au principe de précaution puis vers la défense de l'Afrique.

Je ne pense pas que les politiques soient trompés. Le CO2 est devenu un argument pour taxer, en France du moins. Ils sont donc obligés de soutenir les réchauffistes

Jouzel et Borloo, ne pourront pas saluer Ak Gore qui annule son déplacement à Copenhague pour une conférence à 1 200 $ la place :
http://bit.ly/7QymeW


ch
 

Pour des informations chiffrées sur la toxicité en fonction des concentrations du co2 sur divers animaux et sur l'homme on peut consulter la Fiche Toxicologique n° 238 de l'INRS -édition 2005- (Institut National de Recherche et de Sécurité)
http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/inrs01_ftox_view/52464DFF29D88001C1256CE8005AE25F/$File/ft238.pdf

Christophe VINCENT
 

Salut Vincent,

Plutôt que de dénoncer "la mystification du global warming" (la dernière phrase de ton article) tu devrais dire à mon avis plus simplement et plus clairement que tu doutes du fait que le réchauffement climatique que nous observons sur le siècle passé (point sur lequel tout le monde s'accorde si j'ai bien compris) soit principalement du à l'activité humaine, et que de toute façon, il y a eu des périodes plus chaudes qu'aujourd'hui dans un passé récent (moyen-age) et que cela n'a pas été catastrophique au contraire.

Rien ne justifie donc pour toi les mesures que veulent prendre les gouvernements de toute urgence au sujet des rejets de CO2.

ST
 

Excellent article notamment dans sa dernière partie. je re-découvre avec un immense intérêt le renvoi à l'article sur le Consensus de Copenhague qui a le mérite de sortir du débat technique pur pour rappeler la liste de tout ce qui pourrait être amélioré et entrepris avec des résultats concrets et nettement plus certains que de courber la croissance mondiale de quelques trillions de $ par an pour corriger un hypothétique réchauffement climatique anthropique. Oh, mais évidemment, dépenser quelques centaines de millions de $ pour améliorer l'alimentation et l'hygiène dans les pays les plus pauvres aura pour conséquence de sauver des millions de vie, donc d'augmenter la population mondiale, et les émissions de CO2. C'est ballot.

L'accroissement accéléré de la richesse dans les pays les plus pauvres dans les décennies à venir est pourtant notre seule solution crédible pour ralentir la croissance de la population mondiale, enrayer les pollutions les plus criantes, et dégager la capacité d'innovation nécessaire à la mise en place d'un mode post-pétrole. La seule voie possible de développement rapide pour ces pollutions est le capitalisme et le libre échange. Il n'y a pas de priorité plus grande pour l'humanité que d'assurer au plus grand nombre les bénéfice d'un état de droit, fondement essentiel de la croissance capitaliste. Plus que jamais le libéralisme est le projet humaniste par excellence.

Pour terminer en revenant à l'article : que les réchauffistes de bonne foi mettent un terme et dénoncent avec autant de verve qu'ils dénoncent les sceptiques, les centaines de dérives absurdes dont nous sommes bombardés désormais nuit et jour. Je parlais l'autre jour de cette publicité scandaleuse qui voit pleuvoir des ours polaires. Hier soir au journal de 20h, un reportage sur l'ile de Tuvalu dans le cadre d'un dossier sur le réchauffement climatique, a multiplié les approximations et les raccourcis scandaleux. On a ainsi pu entendre que les habitants de l'ile dont on affirme qu'elle est menacée de disparition sous la montée annoncée des eaux, sont très conscients du réchauffement climatique dont ils ont déjà fait l'expérience via l'augmentation du nombre et de la force des ouragans (aucune base crédible à cette première affirmation). On explique ensuite que le quart de la population de Tuvalu a émigré et vit en Nouvelle Zélande (pour sans nul doute trouver du travail qui leur manquait sur leur îlot de 26 km2 mais ça le reportage ne le dit pas), et de conclure qu'ils représentent …. les premiers réfugiés climatiques. Les bras m'en tombent. Aucune espèce de tentative de relation logique entre cette émigration et un supposé réchauffement climatique. Rien. Une vérité absurde assenée avec une naïveté incroyable. Les exemples comme celui ci sont légions. Ils ne soulèvent JAMAIS une seule critique audible de la part des partisans qui se veulent sérieux de la thèse du réchauffement climatique anthropique. Et ca je ne peux le comprendre.

floyd
 

Article très bien écrit, comme d'habitude. Concernant les réactions des gens qui disent "même si le CO2 n'est pas coupable du réchauffement, il faut lutter contre la pollution", je ne crois pas qu'il parle de la pollution du CO2, mais de la pollution en général. Sur ce point, il faut donc montrer que dans nos pays la pollution diminue depuis plusieurs décennies.
Ce qui est dur dans ce genre de discussion c'est que les gens sont tellement endoctrinés par les dogmes de l'écologie catastrophiste, que même si vous démontrez qu'un de leur dogme est faux, ils "changent de champ de bataille" en sortant un autre dogme, et au final de toute façon ils croient toujours à leur religion :-)

Vincent Bénard 9/12/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

9 880 vues

Tous les articles de Vincent Bénard

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement positif-OIL, Conservation positive-OIL, Dispersion positive-OIL, Dissolution positive-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 


Comments • comment feed