L’attentat sanglant de Tel Aviv s’inscrit dans la droite ligne des « valeurs de la démocratie islamique »

« Les valeurs du Jihad et du martyre renaîssent… » « le noble sang du martyre…ouvre une ère nouvelle dans laquelle le sang triomphe de l’épée, » se félicitait Ali Khamenei, Guide Suprême de la République islamique d’Iran le 14 avril à Téhéran, lors de la troisième Conférence Al Quods – Jérusalem-

Tout y était dit des valeurs de cette mouvance.

Par contraste, le 16 avril le Pape lançait un appel à la paix grâce à des « négociations sérieuses et honnêtes » pour que soit trouvée « une solution honorable pour toutes les parties » dans le différent qui oppose le Conseil de Sécurité de l’ONU au régime des mollahs. Régime qui vient d’annoncer urbi et orbi être parvenu à enrichir de l’uranium, entrant ainsi dans le club des puissances nucléaires, au mépris des demandes de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique et de la Troïka qui suit le dossier du nucléaire iranien. Benoît VI réaffirmait également « le droit juste qu’a Israël à exister » tout en souhaitant voir un Etat palestinien aux côtés de l’Etat hébreu.

Le 16 avril à Gaza le Premier ministre palestinien déclare que son Cabinet ne reconnaîtra pas Israël, mettant un terme aux rumeurs qui prétendaient le contraire. Ce membre du Hamas reste dans le droit fil du programme du mouvement terroriste intégriste auquel il appartient et qui, comme le régime des mollahs, prône la destruction de l’Etat hébreu.

C’est dans ce contexte que le 17 avril le Jihad Islamique et les Brigades des Martyrs d’Al-Aksa du Fatah de Mahmoud Abbas, Président palestinien, revendiquent le mega attentat perpétré à Tel Aviv par un garçon de 16 ans, transformé en bombe humaine par ses mentors. Attentat qui a fait neuf morts au moins et une quarantaine de blessés.

Les groupes qui le revendiquent ont participé avec le Hamas à la Conférence Al Quods de Téhéran et font partie des « groupes Jihadistes en Palestine et au Liban, qui ont foi en l’Islam et forment une nouvelle génération de combattants inébranlables, » encensés par Ali Khamenei, maître à penser du régime intégriste et dont il saluait l’émergence. Tout en se félicitant que « les forces de la vérité, maintenant fraîches et résolues, avec des espoirs et des motivations renouvelés enracinés dans la foi,…continuent à croître jour après jour en Palestine et marchent dans un jihad héroïque vers une victoire manifeste en infligeant à l’ennemi une série de défaites militaires et politiques, l’une après l’autre, en Palestine et au Liban. »

Les dirigeants iraniens, en effet, ont dressé à cette occasion, un rappel « historique » selon lequel, en ce qui concerne Israël, « ce projet qui allait du Nile à l’Euphrate est réduit à un espace à l’intérieur de ce mur dont l’usurpateur s’entoure. » Il est vrai que le retrait israélien du Liban, puis l’évacuation de la Bande de Gaza, sont très largement perçus dans le monde arabo-musulman comme de cuisantes défaites israéliennes.

Quant à l’Irak – où un nombre effarant d’attentats suicide sont perpétrés et où l’ingérence iranienne ne fait aucun doute – le Guide Suprême iranien a cette analyse : « les Etats-Unis eux-mêmes, leur principal soutien, sont confrontés à des problèmes insolubles au Moyen-Orient et doivent faire face à de plus en plus de haine de la part des pays de la région. »

Ces analyses faites par le gouvernement iranien expliquent l’optimisme affiché par les tenants des mollahs et la certitude que « la libération de la Palestine se fera bientôt… » Et expliquent ce qui semble être le lancement d’une campagne de mega-attentats. D’autant que les candidats au suicide ne manquent guère. Et trois Etats sont dans le collimateur des islamistes : la Grande-Bretagne, Israël et les Etats-Unis. Ainsi, le Sunday Times rapporte que le Dr Hassan Abbasi, qui dirige le Centre pour les Etudes de la Doctrine Stratégique des Gardiens de la Révolution, a déclaré qu’il y avait 40.000 bombes humaines prêtes à attaquer quelque 29 cibles….http://www.timesonline.co.uk/article/0,,2087-2136638,00.html

Par ailleurs, Ahmadinejad déclarait lors de la Conférence Al-Quods de Téhéran que « même s’il [Israël] parvient à ne rester que dans un seul mètre carré de terre palestinienne, il continuera à être une menace pour la région. » Et estimant que « aujourd’hui les nations du monde, surtout les nations musulmanes, se sont réveillées, » il affirme donc : « nous devons croire que la Palestine sera libre bientôt… Aujourd’hui toutes les conditions pour que la Palestine soit libre sont entre nos mains et disponibles. »

Ali Khamenei fait le même constat, démentant d’ailleurs de ce fait toute idée que Ahmadinejad serait isolé en quoi que ce soit, : « le monde islamique s’est réveillé et partout dans le monde musulman il y a la volonté de voir un gouvernement islamique chez les jeunes, l’intelligentsia et les universitaires. » Et, selon le Guide Suprême, « l’Iran islamique a développé et mis en oeuvre l’idée d’une démocratie fondée sur la religion se renforce. »

Il précise qu’il s’agit d’un « véritable Islam, tel qu’il a été proposé par l’Imam Khomeini, en tant qu’enseignement débarrassé de syncrétisme, de fanatisme et d’obscurantisme qui s’est étendu jusqu’à la sphère politique dans nombre de pays et s’est enraciné dans le monde islamique, à l’Est et à l’Ouest. »

A cette « démocratie islamique » il oppose « le venin de la démocratie libérale occidentale qui a blessé l’Oumma islamique dans son corps et son âme. L’Irak, l’Afghanistan, le Liba, Guantanamo, Abu Graib et d’autres cachots secrets et surtout les villes de Gaza et de Cisjordanie ont montré le sens pour nos peuples des termes occidentaux de liberté, et des Droits de l’Homme que prêchent effrontément et impudemment le régime des Etats-Unis. »

Et il constate que « aujourd’hui la démocratie libérale occidentale est autant discréditée et méprisée dans le monde musulman que le socialisme et le communisme du bloc de l’Est d’autrefois. »

« Les nations musulmanes, » ajoute-t-il, « recherchent la liberté, la dignité, le progrès et l’honneur à l’ombre de l’Islam. Les nations musulmanes en ont assez de deux cents ans de domination par des puissances coloniales étrangères et en ont assez de la pauvreté, de l’humiliation et du retard qui leur est imposé.» Et il précise que par oumma islamique il entend : « les musulmans partout dans le monde, de l’Asie au coeur de l’Afrique. »

Le meilleur exemple de ce « retard imposé » étant, selon Ali Khamenei, le nucléaire iranien, qui serait, bien entendu, purement civil. « Vous voyez, » dit-il, « comment ils traitent notre nation qui a pu accéder à la technologie nucléaire grâce aux innovations et à la créativité de nos propres scientifiques… la technologie nucléaire est l’une des fondations pour le progrès et pour le service du peuple….les nation n’ont d’autre choix que d’y avoir recours pour faire face à des besoins énergétiques qui vont croissant et l’utiliser pour d’autres buts scientifiques et économiques. »

Cette glorification du jihad, du martyre, a été pratiquée par les autorités palestiniennes depuis 1994 dans ce qui est devenu un véritable culte de la mort inculqué à la population palestinienne et du Shahada, ou martyre pour Allah. Voir à ce sujet : Www.pmw.org.il

Il y a eu des dizaines d’attentats suicide qui ont tué des centaines d’Israéliens et en ont blessé des milliers depuis le début de l’Intifada actuelle. La construction de la barrière de sécurité, très contestée par les Palestiniens car, si elle présente des inconvénients indéniables en freinant la libre circulation, elle a surtout joué un rôle de protection efficace de la population israélienne en entravant les déplacements des terroristes. Il n’existe pourtant aucun moyen de stopper toute tentative, comme on vient de le voir dans cet attentat du 17 avril, en pleine « trêve pascale ». Et il semble qu’il y ait désormais chez les tenants du jihad une volonté renforcée d’en découdre couplée à une radicalisation dont se félicitent les tenants d’un Islam intégriste.

« Actuellement, tout à coup, le soleil de la Révolution Islamique se lève à l’Est, » dira encore Ali Khamenei à Téhéran….Un soleil aux couleurs rouge sang.

Hélène Keller-Lind 19/4/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 265 vues

Tous les articles de Hélène Keller-Lind

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.