Les talibans: les nouveaux amis musulmans d’Obama ?

L’offensive de charme de Barack Heussin Obama aux talibans a commencé cette semaine.
 
Sur demande de la Maison Blanche , le président afghan Hamid Karzaï a officiellement inauguré ce jeudi 7 octobre 2010  le Haut conseil de la paix, chargé d'établir des contacts avec les insurgés islamistes et notamment les talibans, et de trouver des solutions pour mettre fin à la guerre.
 
Selon le Washington Post, les talibans ont entamé des discussions avec le gouvernement afghan du président Hamid Karzaï, sur les moyens de mettre fin à la guerre par la négociation. Pour la première fois, des représentants autorisés du commandement suprême des talibans dirigé par le mollah Mohammad Omar, participent aux pourparlers.
 
Le secrétaire de presse de la Maison Blanche Robert Gibbs a déclaré que le président Barack Obama soutenait en personne les efforts du gouvernement afghan de négocier avec les terroristes talibans. Il a cependant réaffirmé que les dirigeants taliban doivent auparavant renoncer à l'usage de la violence, à soutenir Al Qaïda et s'engager à respecter la loi afghane.
 
L’administration Obama joue avec le feu  en ouvrant les négociations avec les pire terrorites de la planète. Toute la stratégie d’Obama est déjà un échec en Afghanistan. Le 24 août 2010 Le commandant américain de la marine James T.Conway a ouvertement critiqué la stratégie et la période choisie (juillet 2011) par le président américain Barack Obama pour procéder au retrait des soldats américains d'Afghanistan. Selon lui, ce calendrier ''nourrit'' les talibans.
 
Il s'agit de la déclaration la plus osée faite par un haut commandant de l'armée américaine sur les plans du président Obama, qui ne manque pas d'être attaqué également sur ce sujet par ses adversaires républicains.
 
Le président Obama subit chez lui des attaques de plus en plus concentrées, venues d'un Parti républicain prompt à lui reprocher sa « faiblesse » et sa « naïveté » dans le domaine international.
 
  Quand tout le monde s’est réjoui de l’élection d’un président  noir aux Etats Unis les plus avertis de ce monde ont mis un bémol redoutant son attitude vis-à-vis de ses fréres terroristes  qui combattent dans les montagnes d’Afghanistan,  dans les zones tribales du Pakistan, en Somalie, à Gaza, aux Cahemirs indiens …
 
Depuis son entrée en grande pompe à la Maison Blanche, le 20 janvier 2009, Obama a sans cesse tentée de minimiser et de nier la nature de la menace terroriste à laquelle fait face son pays. Janet Napolitano (Secrétaire à la Sécurité Intérieure) a rebaptisé le “terrorisme” en “catastrophes causées par l’homme.”
 
Barack Hussein Obama a même demandé  à l'Administration américaine de ne plus mentionner les expressions "radicalisme", "extrémisme", "jihad", "terrorisme islamique" quand on parle de l'Islam. Ce qui est un affront pour l'Islam modéré qui serait alors confondu avec l'Islam radical par la majorité des gens.  D'ailleurs le sénateur Joe Lieberman a  protesté dans ce sens dans une lettre au Président noir des Etats-Unis.
 
Son silence aussi sur le coup d'État de Mahmoud Ahmadinejad, en Iran le 12 juin 2009,  a aussi choqué les défenseurs de la démocratie. Le silence  coupable du locataire de la Maison Blanche devant cette tyrannie, qu'il n'ose pas même nommer pour ce qu'elle est, a montrée la lachetée de cet homme devant les mollahs intégristes. Il est vrai que l’opération anti-terroriste justifiée d’Israël à Gaza avait fait l’objet d’un activisme bien plus démonstratif de la part de ce premier président muslman de l’histoire.
 
Sa naïveté devant un  régime islamo fasciste, qui construit sa bombe atomique et menace Israël,  sa  politique de la main tendue à L’Iran et maintenant le dialogue avec les talibans laisse à penser l’esprit de capitulation  qui régne en ce moment à la Maison Blanche. 
 
Incroyable. Hussein Obama est peut être un cousin à  Ben Laden !  Ce type fait honte à des millions d’américains. Vivement la fin de ce mandat présidentiel.

Ftouh Souhail 7/10/2010

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 094 vues

Tous les articles de Ftouh Souhail

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.