Featured

Hollande ou l’amateurisme en Afghanistan

Ce n'est certainement pas pour faire plaisir à Zemmour et à Marine Le Pen que Hollande a décidé d'en partir, mais plutôt pour plaire au relativisme multiculturaliste (et non pluri…) allant du MRAP à Mélenchon and Co en passant par Fourest, Védrine, Boniface, et toute cette pensée bon ton persuadée que la présence de l'OTAN sous mandat onusien dans un pays "musulman" s'avère "contreproductive" vis-à-vis de " l'islam" : comme si, en un mot, les Talibans l'incarnaient par quelques biais et que les attaquer reviendrait à asseoir l'idée qu'il s'agissait en réalité d'une guerre contre l'islam ; sauf que ce n'est même pas vrai ! hélas…

En effet, si au moins il s'agissait de cela, la présence française pourrait être légitime puisqu'il est nécessaire de combattre l'ennemi qui a déclenché la guerre (sans le 11 septembre personne ne serait en Afghanistan) puisque l'islam intégral intégriste, donc politique, porte la soumission en lui comme la nuée l'orage (disait Lénine à propos du…capitalisme qui est plutôt pour le doux commerce). Or, pour Hollande, il s'agit de faire risette à ses futurs puis nouveaux électeurs qu'il tient particulièrement à confiner dans l'identité musulmane (alors que l'identité française sentirait le moisi le racisme etc) tandis que partout, les femmes, les jeunes, les vieux, habitant dans les pays de l'islam réel veulent s'en sortir, ou, du moins, pour ceux qui sont lettrés et habitent en ville, le limiter à sa dimension ancestrale, celle de s'occuper des morts et des mariages point final ; quoique… les mariages… il devrait aussi en être écarté tant il légitime les mariages forcés, et qu'il ne suffit pas de dire que les autres religions faisaient aussi ainsi : "faisaient", elles ne le font plus, nuance, et aujourd'hui à l'exception de l'imam de Drancy -ces temps-ci en visite en… Israël, les mosquées et autres centres sont financés par les versions les plus fermées et rétrogrades, avec la bénédiction de toutes les obédiences politiques françaises et occidentales à vrai dire tant elles ont peur de se faire traiter de racistes alors que l'islam n'est pas une race.

C'est que, depuis 1979 ou la victoire en Iran de l'islam politique, et ce même sous sa version chiite, l'islam apparaît pour les gens formés par Heidegger Marcuse et Foucault comme étant la dernière pointe d'avant garde contre la Modernité tant haïe ; en fait, l'islam à nouveau pleinement politique reprend le flambeau des contre-révolutionnaires royalistes anti-libéraux (contre la liberté de conscience) accompagnés des anarchistes nihilistes de la fin du 19ème siècle avant d'être remplacé par les bolcheviks (1917) puis les fascistes (1922) les nazis (1933), les nationalistes arabes et le gauchisme postmoderne dont le palestinisme des années 1970-2001 fut l'apogée (voir les excellentes analyses de Pierre-André Taguieff sur ce point). Mais le 11 septembre sonna le retour au réel. Pour le contrer, les adeptes de l'islam alternative philosophique à la Modernité (dont les penseurs sont désormais à Sciences Po Paris, plutôt qu'à l'ENS de la rue d'Ulm : changement d'époque) ces gentils animateurs de l'islam bisounours s'évertuèrent, dans une course désespérée, à le séparer de sa frange politique qui est passé aux actes le 11 septembre (et bien avant en réalité). Voilà pourquoi l'islam version new age, l'islam fabriqué en Occident, à l'ombre de ses Lumières, reste protégé, becs et ongles, pétitions et plaintes dégainées au moindre mot de travers ; d'autant que cet islam a su se masquer gentiment, ce qui avait permis la victoire du FLN en Algérie avec le soutien de cette gauche qui aujourd'hui est au pouvoir avec Hollande ; une gauche si gauche, entendez si maladroite, qu'elle ne comprend pas qu'il ne suffit pas de reculer pour apparaître fort, surtout si l'on ne regarde pas derrière soi… Hollande ferait-il au moins comme Obama lorsqu'il supprime les gentils organisateurs qui tuent nos soldats ? Évidemment non. Alors que ceux qui viennent de mourir faisaient parties de ceux qui devaient rester encore un peu. Il est quand même incroyable d'oublier que les Talibans ne défendent pas l'Afghanistan mais leur emprise sur ce pays. Voilà pourquoi il était prématuré de partir ainsi ; ce départ les renforce plutôt qu'il ne rassure celles et ceux qui là-bas croyaient (comme les harkis jadis) dans la parole de la France. Mais Hollande, tout comme Aubry (et Taubira), sont encore enfermés dans la vision idyllique du bon sauvage sali par le méchant Occident. Ou la subtilité de la pensée "normale"…cet amateurisme (façon Tartatin sous-préfet de Tulle) en politique.

Lucien SA Oulahbib 9/6/2012

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 081 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL, Headline-RTV

 


Comments • comment feed