29 novembre 2021
Non classé

Daniel Schneidermann est-il une taupe trotskiste infiltrée au cœur des médias ?

Pour compléter cette présence médiatique, DS anime un blog – BigBangBlog.net – en association avec un des chroniqueurs d’ ASI, David Abiker.
C’est ce média alternatif que DS a choisi, le 13 mars 2005, pour évoquer l’affaire de la mise en scène de France 2 que nous avons déjà abondamment traitée :
– France 2 : Charles Enderlin et Arlette Chabot doivent être démis de leurs fonctions immédiatement
– Mise en scène d’Enderlin : Arlette Chabot devrait lâcher son falsificateur
– Nouveaux éléments accablants dans la mise en scène de France Télévisions
– Marc Tessier peut-il rester président de France Télévisions ?
– Affaire Enderlin : France Culture défie France Télévisions
Puisque DS s’adresse à nous dans son texte, que nous vous invitons à lire – Charles Enderlin et le petit Mohammed : l’éternel retour de la polémique – et qu’il a eu la courtoisie de nous en informer, voici notre réponse.
Précisons avant tout que nous avons eu de nombreux contacts avec DS et son équipe : rencontres, appels téléphoniques, visionnage d’images, échanges de mails.
Afin d’être précis et exhaustif, nous allons reprendre en détail le texte de DS.
Commençons par rectifier une information sur DS que nous avions diffusée dans « Mise en scène d’Enderlin : Arlette Chabot devrait lâcher son falsificateur ».
Nous y avions sous-entendu que DS était lié à France Télévisions pour des raisons économiques, au travers de la société qui produit ASI. DS nous apprend qu’il ne possède pas la société de production qui produit l’émission dominicale de France 5. Dont acte.
En effet, DS n’apparaît pas dans les documents légaux de Riff International Production qui produit ASI.
Les dirigeants de cette société sont : Vincent Lamy, Colette Taïeb née Porlier et Elie Taïeb qui se fait appeler « Alain Taïeb » au générique de l’émission.
Toutefois, le livre que vient de publier Jean-Marc Morandini – L’enfer du décor – nous apprend que le salaire mensuel de DS est de 15 000 €.
Dans une interview publiée dans le Parisien – Aujourd’hui en France du 15 mars 2005, M. Morandini déclare : « Il y a des choses bizarres comme, par exemple, savoir que Daniel Schneidermann gagne plus sur France 5 que David Pujadas qui présente le 20 Heures de France 2 ».
Nous espérons que ce n’est pas parce que Jean-Marc Morandini a révélé le salaire de DS que ce dernier lui consacre une chronique insultante ce vendredi 18 mars 2005 dans Libération. Notons qu’il prend bien soin de ne pas citer le livre que vient de publier M. Morandini, « L’enfer du décor ».

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :