9 décembre 2022

Climat, Bush,Vietnam

Bush a en effet fait un lien entre l’actuelle situation en Irak et la guerre du Vietnam, mais pas dans le sens où cela est fait actuellement. Il a plutôt rappelé que le départ précipité américain (alors que la guerre avait été gagné) a entraîné (comme en Algérie) une multitude de massacres dont ceux du Cambodge.

Á ceux qui rétorquent que sans la présence américaine il n’y aurait pas eu les Kmers Rouges, il faut rétorquer au contraire que c’est l’invasion du Sud Vietnam par le Nord, soutenu par la Chine et L’URSS qui a permis ces exactions de plusieurs millions de morts (et Mao n’est pas arrivé au pouvoir grâce à la présence américaine, ni Lénine…).

Mais là n’est pas le plus important, parce que sur la BBC radio, le soir, des anciens du Sud Vietnam ont parlé et ont expliqué qu’ils se sont sentis trahis, abandonnés : le Congrès démocrate américain ayant voté contre les contrats d’armes, l’armée sud vietnamienne n’avait pas assez d’armes alors que le Nord était continuellement approvisionné par la Chine et l’URSS…Ce n’étaait donc pas la débandade expliquée aux enfants (idem pour le Vietnam du côté français remarquez: manque d’hommes et de matériels…).

Car on a seulement en souvenirs les images d’une population sud vietnamienne gangrénée par la corruption de la soldatesque mercenaire mise au pouvoir par l’armée US, or la situation était bien plus complexe, la grande majorité des sud vietnamiens, envahie illégalement par un Nord qui refusa la partition comme en Corée ou en Allemagne, ne voulait pas devenir communiste. Pourtant, on nous a vendu le contraire en Europe, le Vietnam reprenant le rôle de l’Algérie pour la formation des consciences des étudiants battant le pavé urbain sous peine d’être traités d’affreux réactionnaires.

Par un admirable redressement de situation, dû sans aucun doute à un rééquilibrage du rapport de forces sur le terrain (et ce quoique en pense le Figaro, surpris du récent voyage de Kouchner en Irak), Bush a réussi à placer enfin le fer là où cela blesse dans le flanc des bien pensants. Il pourrait ajouter ceci :

à ceux qui prétendent que la présence américaine est “la source du terrorisme en Irak” il faut déjà souligner que le terrorisme était déjà là en Irak et au sommet de l’Etat : on ne tuait peut-être pas avec des camions piégés, et on ne poursuivait pas chaque femme non voilée, mais les polices secrètes massacraient, et le voile était considéré comme dépassé, à la différence du but qui lui restait inchangé : restaurer le Califat.

Il est d’ailleurs quand même incroyable alors qu’une voiture piégée vient de tuer quelques soldats pakistanais, et que des sunnites irakiens sont tués par des djihadistes d’Al Keida, au moment où j’écris ces lignes, que de pseudos experts viennent raconter que le terrorisme est une création de l’Occident, ou une réaction à son “impérialisme”.

Bush a touché juste, et peut-être que des pans entiers de l’histoire vont être revisités et cette fois dans un sens tout à fait différent : en rétablissant la vérité sur ce qui s’est réellement passé au Vietnam, hormis le napalm et l’assassinat d’une femme tenant son enfant dans les bras (photo célèbre des années 60).

Il faudra aussi, du côté français parler du Vietnam et bien sûr de l’Algérie.


Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :