7 février 2023
Non classé

Mc Cain a lu La puissance de la liberté dans sa nouvelle édition…

Depuis la chute du mur de Berlin, sous la pression de la nouvelle économie et des nouvelles technologies, la liberté ne cesse de gagner du terrain. Les États-Unis d’Amérique sont à l’aube de leur puissance, comment ne pas s’en réjouir ? Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la liberté a trouvé une démocratie en mesure d’imposer l’organisation du monde. Faudrait-il la haïr avec les nouveaux barbares ? La combattre avec les altermondialistes ? Limiter son action avec certains princes archaïques ? L’appeler à baisser sa garde avec les pacifistes ?

Le philosophe Yves Roucaute nous raconte l’histoire incroyable de la naissance et du développement des Etats-Unis et il en donne le sens. Il montre que liberté et moralité se conjuguent avec la prospérité. Il traque la désinformation anti-américaine, de la prétendue extermination des Indiens à la « chasse aux sorcières » en passant par la question de l’esclavage. Il démontre que le Mal existe, que le conflit des civilisations est une billevesée, que les États-Unis ne sont pas un empire, que la mondialisation est à l’avantage des plus humbles, que la haine d’Israël n’est pas anodine.

Un livre sans concessions qui détruit les idoles et ruine les idéologies. Qui rappelle que le désir d’utopie et de création d’un Ordre Nouveau pour un Homme Nouveau sont toujours l’annonce de la Terreur. Qui nous convie à ne jamais oublier le « Vieil Homme », qui doit, telle la Statue de la Liberté, se tenir au seuil de nos portes : la torche céleste pour éclairer les coeurs, les Déclarations des droits individuels pour écarter l’horreur. Une ode à la souveraineté des individus contre la souveraineté des États, au courage de la morale armée contre la lâcheté, à la puissance de la liberté contre les routes de la servitude.

Agrégé de philosophie, docteur d’État, agrégé de science politique, Yves Roucaute est Professeur à l’Université de Paris X Nanterre. Il a dirigé la revue « CRISES » (PUF) et écrit de nombreux ouvrages de philosophie politique, dont Le néoconservatisme est un humanisme(PUF), Les Démagogues (Plon) et La République contre la démocratie (Plon), et de sociologie politique dont Splendeurs et misères des journalistes (Calmann-Lévy).(plus que quelques exemplaires !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :