25 janvier 2022

Cris d’épouvante de la bureaucratie d’Etat

 Au fond, les hurlements contre le bouclier fiscal et l'allègement de l'ISF pour les fortunes qui investissent dans les PME, n'ont qu'un seul objectif : empêcher que la manne des contribuables retourne vers la société civile pour la développer, ce qui est le but de toute politique sociale pourtant ; sauf que la bureaucratie préfère que cela passe par elle, se goinfrant au passage, ne laissant que des miettes dont elle reprochera cependant l'existence alors qu'elle en est la cause, comble de l'absurde !

On peut évidemment le dire avec tout plein de nuances, d'ourlets statistiques, ou alors de lourds bas-reliefs façon langue de bois, mais il faut aller vite et bien se rendre compte que c'est cette bureaucratie qui aggrave la situation, appauvrit la France en un mot, ajouté aux impéréties des conservateurs étatistes qui restent persuadés que la pénurie pour le plus grand nombre et l'extrême largesse pour leurs amis peuvent tenir lieu de politique ; il semblerait que l'équipe au pouvoir s'en aperçoive et lâche du lest, sauf que sa gestion désastreuse de la réforme universitaire, après celle de la Guadeloupe, et tous les autres freins non encore levés, (ainsi les 5,5 de TVA ne concernent que le "solide", pas le "liquide" dans les restaurants) font douter des capacités réelles de la basse-cour UMP à la tête coupée et qui donc court dans tous les sens.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :