16 septembre 2021

Obama réagit….mollement

Updated 24 juin

Le New York Times affirme qu’Obama durcirait le ton vis-à-vis de l’Iran. Où ont-ils vu ça ? Certainement pas dans les remarques présidentielles du 23 juin….Il s’indigne mais souligne que « Les Etats-Unis respectent la souveraineté de la République Islamique d’Iran…..

Les Etats-Unis, déclare en préambule d’une session de questions avec les journalistes, le Président Barak Hussein Obama, sont consternés et indignés « comme la communauté internationale, des menaces, des corrections, des emprisonnements de ces derniers jours. » Il ne parle pas des morts, or, même la télévision mensongère iranienne faisait état de la mort d’une vingtaine de morts il y a quelques jours déjà…..et la mort en direct de Neda, il ne la mentionne que dans le septième paragraphe de son intervention…n’évoquant que cette mort-là.
Quant à être « consterné et indigné… » serait-ce là véritablement hausser le ton, comme nous le dit le New York Times ?
De plus Barak Hussein Obama affiche clairement la couleur avec un message très clair aux « autorités » iraniennes : « J’ai dit clairement que les Etats-Unis respectent la souveraineté des de la République Islamique  d’Iran et ne se mêle pas des affaires iraniennes. Mais nous sommes témoins du courage et de la dignité du peuple iranien et à une ouverture remrquable au sein de la société iranienne. Et nous déplorons la violence contre des des civils innocents où que cela se produise. » Autrement dit : Ahmadinejad et votre clique,vous êtes libres de faire ce que vous voulez….
Le message est également adressé aux Iraniens étant donné qu’il est sous-titré en farsi. Et il leur dit, en somme, ne comptez pas sur les Etats-Unis…
Puis il cite à nouveau son discours du Caire et fait les mêmes remarques que celles qu’il avait faites quelques jours plus tôt.

Alors qu’une vingtaine de manifestants pacifiques sont été tués et plus d’une centaine blessés selon la télévision iranienne. Il y aurait eu près de 500 arrestations
On sait que « Radio Téhéran ment ». Les chiffres « officiels » donnés sont sans doute bien au-dessous de la vérité.
Nous avons tous vu, en effet, les scènes d’une violence et d’une brutalité extrêmes perpétrés contre des manifestants pacifiques qui sont descendus dans les rues en Iran, en ayant assez du régime d’Ahmadinejad. Soi-disant réélu à la présidence de la République islamique. Ces Iraniens courageux qui osent s’opposer à la dictature d’Ahmadinejad….tout en restant dans un cadre islamique, cette seule liberté qui leur est soi-disant accordée. Mais est allégrement bafouée. Selon les autorités iraniennes il n’y aurait eu « que » une cinquantaine de villes qui auraient enregistré plus de 100% des votes lors de la récente élection présidentielle…Pour la première fois depuis des lustres on a vu des femmes ne portant pas le voile imposé défiler avec des masses impressionantes.

Or comment réagit le Président américain, qui avait bénéficié d’une obamamania idolâtre, qui préconisait dernièrement la liberté pour tous de se vêtir comme il l’entend – une semonce adressée à la France qui interdit le voile à l’école et où une loi pourrait être déposée contre le port de la hiqab, sorte d’invraisemblable tente noire à la saoudienne qui couvre entièrement la personne, ne laissant voir que ses yeux dans une fente dans le tissu. Mais s’attaquer ainsi à la France ne prête pas à conséquence pour Barak Hussein Obama…- ?
A propos des violences contre des citoyens iraniens, des meurtres commis dans les rues iraniennes par les forces de « l’ordre » de la République islamiste, c’est plus que  mollement qu’il réagit, c’est le moins qu’on puisse dire….Mais condamner fermement la République islamique, la mettre sérieusement en garde, ça, c’est une autre paire de manches….surtout pour un personnage qui encensait récemment au Caire les vertus de l’Islam. Et quel euphémisme lorsqu’il dit au Caire et redit ici dans une déclaration officielle du 20 juin que : « supprimer des idées » ne sert à rien, alors que ce sont aujourd’hui des personnes que l’on supprime dans les rues iraniennes….

D’aucuns vous diront qu’il s’agit de tactique pour ne pas fâcher un gouvernement à qui le Président américain a « tendu la main » en dépit de ses violations des Droits de l’Homme. Connues de tous. Et dont resiliencetev.fr avait parlé . Ou de ses menaces de destruction d’un Etat reconnu par les Nations-Unies, accompagnées de menaces guerrières contre l’Occident.

Voici la déclaration du Président Barak Hussein Obama du 20 juin 2009 à propos de l’Iran :

« Le gouvernement iranien doit comprendre que le monde le regarde. Nous pleurons chaque vie innocente qui est perdue. Nous en appelons au gouvernement iranien de cesser toutes les actions violentes et injustes contre son propre peuple. Les droits universels de se rassembler et de la liberté d’expression doivent être respectés et les Etats-Unis se tiennent aux côtés de ceux qui veulent exercer ces droits.

Comme je l’ai dit au Caire, supprimer des idées ne parviendra jamais à les faire disparaître. Le peuple iranien jugera en fin de compte les actions de son propre gouvernement. Si le gouvernement iranien cherche le respect de la communauté internationale, il doit respecter la dignité de son propre peuple et gouverner avec le consentement de son peuple et no sous la contrainte.

Martin Luther King a dit un jour « l’arc de l’univers moral est long mais il tend vers la justice. » Je le crois. La communauté internationale le croit. Et en ce moment précis, nous sommes les témoins du fait que le peuple iranien croit en cette vérité et nous continuerons à en témoigner. »

THE WHITE HOUSE
Office of the Press Secretary
_______________________________________________________________
For Immediate Release                                        June 20, 2009
 
Statement from the President on Iran
The Iranian government must understand that the world is watching. We mourn each and every innocent life that is lost. We call on the Iranian government to stop all violent and unjust actions against its own people. The universal rights to assembly and free speech must be respected, and the United States stands with all who seek to exercise those rights.

As I said in Cairo, suppressing ideas never succeeds in making them go away. The Iranian people will ultimately judge the actions of their own government. If the Iranian government seeks the respect of the international community, it must respect the dignity of its own people and govern through consent, not coercion.

Martin Luther King once said – "The arc of the moral universe is long, but it bends toward justice." I believe that. The international community believes that. And right now, we are bearing witness to the Iranian peoples’ belief in that truth, and we will continue to bear witness.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :