29 janvier 2022

Comment Edwy Plenel alimente le djihadisme

Le samedi 3 octobre sur France Info Edwy Plenel, ex-directeur du Monde, informe que le problème "central" du Moyen Orient ce n’est pas le nucléaire iranien, mais non ! c’est… la question palestinienne. Et il insiste. Mettant un bémol en parlant uniquement de 1967 alors que ceux qui tiennent ce même discours parlent de 1948 et au fond mettent en cause l’existence même d’Israël. Plenel ne le dit pas, sauf que ce faisant il suppute que sans ce problème, les pays dominés par l’islam et ses diverses variantes nationalistes se seraient depuis longtemps réformés. 

D’autres que lui ajoutent même que sans ce problème ils rivaliseraient de modernité avec un Occident vieilli et justement demandeur de vigueur islamique afin de le revivifier. Les voiles qui courent les rues, loin d’être un frein, seraient une aubaine. N’oublions pas que certains cadres du FLN disaient en 1958 que l’Algérie était aussi développée que l’Allemagne en 1830 avant l’arrivée de la France….

Plenel est donc un storyteller, il légitime par son assise l’importance donnée, "centrale", plutôt que la démocratie, la pluralité ; les régimes libyens, algériens, égyptiens, qui ont existé bien avant 67, ne sont pas devenus ce qu’ils sont à cause de cette question dite centrale. C’est plutôt l’inverse, c’est bien plutôt parce que ces régimes refusent de mettre au centre la prospérité de leur peuple qu’ils ont trouvé comme bouc émissaire Israël, et comme cache misère la question palestinienne. 

Il est grave que des gens comme Plenel, voire Fourest, qui s’est fendue dernièrement d’un article incendiaire à l’encontre de Riposte Laïque (Le Monde du 2 octobre : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/10/02/retour-de-flamme-anti-islam-par-caroline-fourest_1248391_3232.html ) puissent encore nous donner le là sur ces questions cruciales alors qu’ils n’y connaissent rien, ne savent rien, même pas que les villes de La Mecque et de Médine sont interdites aux non musulmans : imagine-t-on une mesure de cet ordre en France ou ailleurs ? Le fait de marginaliser l’Arabie Saoudite en parlant de wahhabisme ne tient évidemment pas la route puisque ce pays a pignon sur rue, finance l’Institut du monde arabe, nombre de constructions de mosquées (avec minarets) fait partie de l’ONU et de diverses instances reconnues. 

Des gens comme Plenel, Fourest, Sirfaoui, ont inventé un islam qui n’existent que dans leur tête et somment tout le monde d’y adhérer, au lieu de se demander pourquoi, quand l’islam domine une région, la démocratie a tant de mal à s’y installer y compris en Malaisie, à Singapour…pourtant présentés en exemples. Or, loin d’inciter à cette réforme de l’islam, en partant de ce qu’il est maintenant nos grands penseurs inventent un islam idyllique qu’ils prétendent être le "true" islam, ce que récusent évidemment les concernés qu’il est trop rapide de cataloguer d’extrémistes. Nous sommes bien loin en tout cas d’un débat serein .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :