26 septembre 2021

A l’argent, au sang, à Israël

Extrait de l'article de Ugo Volli : "Sur le parvis de la célèbre cathédrale, la municipalité a donné l'autorisation d'organiser une exposition intitulée "Wailing Wall"  (Mur des lamentations ). Des photos consacrées au célèbre "Mur des Lamentations", le dernier vestige du Second Temple à Jérusalem ? Et bien non, figurez-vous. Le "Mur des lamentations" serait la barrière de sécurité qui empêche les pauvres terroristes palestiniens de faire leur métier de tuerdesJuifs. Pas étonnant, Eurabia est remplie d’expositions sur le Mur, j'en ai vu moi-même une il y a quelques semaines à Genève avec des images sombres de cette construction si antipathique aux Européens de gauche et aux entreprises de pompes funèbres.

Mais à Cologne il y avait quelque chose de différent: des "illustrations", dont une montrant un individu avec un drapeau israélien qui mange un enfant palestinien et boit son sang. Est-ce que cela ne vous rappelle rien, cette idée que les juifs mangent et boivent le sang des enfants des Gentils ? Mais bien sûr, les pains azymes fabriqués dans le sang, Saint-Simon de Trente, tout cet argumentaire-là qui par la suite a abouti à la Shoah. Un directeur de théâtre non-juif, Gerd Burmann, a déposé une plainte pour incitation à la haine raciale, un crime grave en Allemagne. Mais le procureur local a rejeté la plainte, faisant valoir que le dessin « ne révèle pas d’hostilité à l'encontre des Juifs, mais montre une critique de la situation à Gaza » ".

-1'30" de haine avec l'ONG "Who Profits" à Bruxelles, regardez la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=Go4wGwohnOM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :