1 décembre 2021

Tamazgha appelle à stopper le fou de Tripoli

Tamazgha (Paris) appelle la communauté internationale à intervenir pour stopper le fou de Tripoli dans son entreprise génocidaire qu’il exécute sous les yeux du monde entier.

Nous publions ci-après l’appel de l’organisation.

 


Appel

Pour une intervention urgente
de la communauté internationale en Libye…

Tamazgha, Organisation non gouvernementale de défense des droits des Imazighen (Berbères), est scandalisée par le silence et l’inertie de la communauté internationale face à la situation dramatique que subit le peuple libyen du fait d’un tyran d’un autre âge.

Tamazgha appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités et à condamner fermement les massacres que commet le régime de Kadhafi sur le peuple libyen. Et si nécessaire, la communauté internationale doit intervenir au plus vite afin que cessent ces massacres.

La situation dépasse tout entendement. Le Conseil de sécurité des Nations Unies ne devrait-il pas convoquer une réunion urgente en prévision d’une intervention militaire qui mettrait fin à la folie d’un voyou génocidaire ?

Les peuples berbères n’ont-ils pas trop souffert des tyrannies en place pour que, aujourd’hui, ils en arrivent à subir « la solution finale » ?

Paris, le 22 février 2011.

Tamazgha
47, rue Bénard – 75014 Paris
Tel : 09.51.90.76.91.
E-mail : tamazgha@wanadoo.fr




Télécharger l’appel en format PDF :

PDF - 144.7 ko
 
 
 

Alors que les médias européens restent très prudents et discrets sur l’évolution de la situation en Libye, les médias arabes, quant à eux, sont entrain de consommer la chute du régime et font sa "nécrologie". Opposants, fonctionnaires du régime ayant rejoint les insurgés, officiers de l’armée ayant refusé d’exécuter les ordres du despote s’expriment depuis des heures et critiquent Kadhafi et son régime et assurent que l’heure du changement est arrivée.

Les royalistes, anti-royalistes, islamistes, arabistes,… défilent dans les médias et se considèrent tous comme alternative au système qui doit, selon eux, tomber.
Tous assurent que l’unité du pays est leur préoccupation, et que les provocations de ce qui reste du régime qui pousse à la division et à la guerre civile ne seront pas suivies e n’auront aucun effet sur le peuple.

Par ailleurs, des témoignages rapportent que des avions de combat ont quitté Tripoli dans des directions inconnues. Aussi, les milices acquises au despote et les mercenaires armés et jetés dans la nature sévissent toujours un peu partout.

Et si on rajoute à tout cela la décision de la France d’inviter ses ressortissants à quitter la Libye, il est à craindre que la situation puisse s’aggraver et les risques de l’instauration de la violence deviennent une réalité.

Si le régime de Kadhafi vit ses derniers moments, son mal risque de durer encore et mettre le pays dans la confusion totale. En effet, le despote doit certainement faire tout pour que les Libyens versent dans une guerre civile puisque lui-même sait déjà qu’il a tout perdu. N’est-ce pas la politique chère aux conquérants arabo-musulmans qui serait la stratégie du criminel : la terre brûlée !!

Observons et suivons l’actualité et l’évolution de la situation et souhaitons surtout que l’Afrique du Nord se débarrassera de l’un des mals qui la rongent et fasse un ne serait-ce qu’un petit pas vers sa souveraineté…

M.F.

Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr

 



En attendant, chantonss Achini

 




Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :