30 janvier 2023

Racialiser l’Islam et livrer un bouc émissaire au PS

La récente levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen est symptomatique de la totale incompréhension de ce qui se joue également et sous nos yeux en Tunisie, Égypte, Turquie, Syrie, à savoir que les partisans d'un islam totalisant, et qui prient, exprès, dans les rues (alors qu'il y a de la place par exemple à la grande mosquée de Paris) veulent imposer leur présence de telle sorte qu'elle soit déterminante à terme. C'est donc bien de la politique, rien à voir avec une appartenance ethnique, ce qui laisserait en plus supposer que l'islam serait une "race" ou la confusion totale professée par des apprentis sorciers (ou des ignares). À moins d'envisager la notion de race au sens métaphysique d'élite supérieure, ce que pensent certains nationaux-islamistes qui considèrent l'islam comme devant dominer le monde : rien de nouveau sous le soleil.

En même temps cette levée de l'immunité peut être une formidable opportunité pour un président de la République au plus bas dans les sondages et qui est obligé de virer une femme de son gouvernement pour se sentir homme ou la phallocratie (du) (au) Pouvoir, stade itératif du Miroir dévié en narcissisme pathologique : " Moi, Président, je… Moi, Président, je… etc.

Il lui suffirait donc de faire mettre en examen Marine le Pen, en garde à vue déjà, un vrai coup de tonnerre alors : celui de "l'antifa", de "l'anti-racisme", de "l'islamophobie", ce qui rendrait évidemment encore plus sympathique le FN, et permettrait de casser l'UMP aux Européennes, en la reléguant  définitivement seconde voire troisième au second tour des municipales donc éliminée.

Observez d'ailleurs comment à l'UMP même la "relève", une NKM et un Lemaire ont déjà disparu. Seuls un Bertrand et un Wauquiez résistent un peu, quoique ce dernier en matière d'islamophilie n'a rien à envier au PS…. Sarko, lui, ne dit rien, mais il veut une primaire tartuffe avec un Juppé en monsieur Loyal qui neutraliserait Fillon. Sauf que Sarko ne pourra pas faire le coup de 2007 il n'a pas réussi à le faire en 2012, d'autant qu'il est sur la même ligne que le PS sur l'exception culturelle, l'alliance avec les puissances "musulmanes" dites "modérées" comme le Qatar etc, ce qui fait encore rire les soldats dévorés d'Assad.

Et pourquoi ferait-il des réformes l'ancien Président alors qu'il n'en a pas compris, viscéralement, la portée ?…Faisant à moitié ou trop tard celles dont il aurait pu se vanter. De plus, et alors que l'actuel ministre des finances s'emporte à chaque fois qu'on lui parle dettes et trous dans le budget en dénonçant le fait que l'ancienne équipe aurait "aggravé les déficits", eh bien personne à l'UMP ne lui rétorque que cette aggravation est précisément liée aux déficits structurels des dépenses publiques allant des retraites non assurées des régimes spéciaux en passant par un déficit incontrôlé du budget de la sécurité sociale jusqu'aux divers services étatiques ou para étatiques qui ne peuvent être payés que par le service d'une dette qui date depuis Barre…

Par ailleurs l'ineptie de la politique économique fait que "trop d'impôt tue l'impôt", comme on le sait depuis monsieur de La Palice, d'autant plus que 50% des foyers fiscaux ne payent rien et que par clientélisme on augmente les minima qui profitent plutôt à ceux qui n'en payent pas, augmentant par ailleurs un assistanat qui n'incite pas à un retour à l'emploi et renforce en fait les réseaux mafieux qui profitent de tous ces décalages à commencer par l'effondrement d'un enseignement professionnel et public qui a le toupet d'inventer désormais des "dyscalculies" aux côtés des dysorthographies, dyslexies etc, à savoir qui aurait une allergie aux "maths" ; à quand des dyshistories (disparition des Louis XIV, Napoléon), dis-SDV (disparition du genre), dis-philosophique (disparition du crime, de la vérité, de la morale surtout "laïque"…). Cette dis-solution (notée désormais sur 24 au lieu de 20…) n'est que le symptôme de l'affaissement généralisé, hormis quelques ilots bien sûr.

Il faudrait remettre tout à plat, tout en pensant à des phases de transition permettant le passage au salaire complet, donc la diminution non quelconque des charges, ce qui permettrait de relancer l'économie donc l'embauche donc le pouvoir d'achat etc ; on permettrait aussi l'autogestion de l'enseignement public,  la fin de la tutelle étatique sur l'enseignement privé qui se trouve incapable d'embaucher lorsqu'il est sous convention publique par exemple, il y a mille et une possibilités, les think tanks ont des centaines de propositions valables, les gouvernements successifs croulent sous les rapports vite confiés à la "critique rongeuse des souris" pour reprendre le mot de Marx. "Sarko" sera-t-il capable d'un tel saut ?… Ne rêvons pas, même avec un Buisson ardent.

Le Président actuel peut aussi, soyons fou, donner l'asile politique au libertaire horrifié d'avoir appris que le NSA était un organisme de contre espionnage… Cela donnerait du lustre à un gouvernement aux abois, prêt à tout, y compris à rogner les crédits des ministres les plus faibles politiquement, ou à rallumer des affaires histoire d'occuper la scène juridico-médiatique. En tout cas, si l'on voulait faire monter les euro-sceptiques au firmament, on ne s'y serait pas pris autrement : bravo !…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Une réflexion sur « Racialiser l’Islam et livrer un bouc émissaire au PS »

  1. Ping : maillot psg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :