28 septembre 2021

Juppé ou l’étatisme tranquille

Alors que l'étatisme montre ses limites, Alain Juppé tente de concurrencer le FN sur sa gauche en exigeant que l'exception culturelle devienne la colonne vertébrale des négociations U.E-USA sur le Pacte de libre échange en discussion. Or, qu'a donné cette exception à la "française" ? Est-ce que le film "Gravity" en est l'exemple phare ? Où sont les chefs d'oeuvres promis ? Hormis quelques petits films sympathiques, l'on voit bien que l'art en France a disparu dans sa transformation comme divertissement, art contemporain surtout, grosse farce et attrape avec ses objets pour enfants ou adulescents.

Il vaudrait mieux plutôt exiger des USA qu'ils cessent de subventionner en douce leurs entreprises par des manipulations du marché public, ou en faisant des pressions sur les pays désireux d'acheter au plus offrant justement. Le fait qu'ils écoutent jusqu'à la Chancelière allemande en dit long sur leur souci d'espionner bien plus économiquement que politiquement car l'on ne savait pas que celle-ci était susceptible d'aider Al Keida 🙂

En fait Alain Juppé n'a rien compris à la crise actuelle, qui est une crise de l'État, et non pas le résultat d'un excès de libertés économiques, bien au contraire, à moins de tout réduire à la globalisation financière…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :