2 février 2023

Sur la théorie du genre (aussi)

En fait, posez-vous une question : si à la question, l'homosexualité est-elle un choix ? Vous répondez oui, c'est que vous êtes idéologiquement prêts à accepter cette théorie alors que personne ne se demande pourquoi il existe bien peu d'homosexuels qui décident de devenir hétérosexuels à un moment donné… Le débat est donc biaisé : car au lieu de dire que des enfants, pré-ados, ados, devraient être rassurés et non pas décriés s'ils préfèrent des personnes de même sexe parce que c'est sans doute leur orientation véritable (et qu'ils ne doivent pas être discriminés rejetés) les idéologues de la théorie du genre préfèreront généraliser ces quelques cas en présupposant que cette préférence se doit d'être une tendance ambivalente selon les rencontres ;  c'est la thèse de la Vie d'Adèle par exemple ; ce qui impliquera de semer le doute, voire d'imposer le même dépliant concernant la prévention sur le sida pour ces diverses orientations alors qu'il en faudrait deux : un pour ceux qui aspirent à l'altérité femme/homme, un autre pour ceux qui préfèrent aller du pareil au même. Voilà "le" débat, son nerf, optique tout aussi bien. Voilà ce que je dis, entre-autres, dans ce livre :

 

le politiquement correct français ; epistémologie d'une crypto-religion - Lucien-Samir Oulahbib

 

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :