19 septembre 2021

À propos de l’affaire Ferguson

Ce nouveau drame supposé être le produit du racisme anti-noir est encore une fois le symbole à l'état pratiquement chimiquement pur de la faillite politique intellectuelle et sociale de la gauche morale mondiale tant elle ment, plus encore, tant elle s'avère être en fait intolérante voire totalitaire faisant toujours les sempiternels mêmes amalgames et surtout réduit tout au plus petit dénominateur commun celui de la pauvre petite victime qui a pourtant été surpris en train de braquer un débit de tabac quelques minutes auparavant… Ce qui dévoile déjà le côté pas si "blanc" que cela du gentil noir, la famille ayant même le toupet d'interdire d'établir un lien de cause à effet qui n'existe certes pas dans la séquence de l'incident létal mais qui n'en dénote pas moins du caractère pour le moins équivoque de la victime supposée.

Car, enfin il y a bien deux versions, l'une, celle du policier, indiquant que la victime a voulu au préalable s'emparer de son arme après une altercation, l'autre version, celle d'un témoin supposé assurant que la victime bien qu'ayant les mains en l'air avait été abattu, tel quel.

Or, il y a tout lieu de penser que la version policière n'a pas à être écartée d'emblée (d'autant qu'elle vient d'être confirmée par une nouvelle révélation expliquant pourquoi en fonçant tête baissée la victime a eu une balle en pleine tête). Déjà parce que cette "victime" n'est pas l'agneau innocent décrit par la famille, même s'il devait rentrer à l'Université, au vu de la vidéo le montrant agressant un vendeur de cigares. Ensuite, le policier n'a aucun antécédent en la matière, d'autant qu'on le voit mal tuer d'emblée quelqu'un sans aucune raison. Ce qui implique que la revendication exigeant de voir le policier être immédiatement accusé de meurtre s'apparente plutôt à une demande de lynchage…

Mais il y a encore plus grave. Immédiatement en effet les belles âmes sont montées sur leurs grands chevaux et ont en fait alimenté l'émeute, Obama n'étant pas en reste en jouant les Ponce Pilate alors que rien ne dit pour le moment que le policier était dans son tort, à l'exception d'être blanc…

Par ailleurs, et c'est bien le comble que l'on voit également en France, il semble bien que l'on soit passé désormais d'un extrême à l'autre, où le représentant de l'ordre est systématiquement accusé de malveillance raciste alors que la partie adverse est parée de toutes les vertus. Ce mauvais manichéisme doit cesser. En tout cas il sonne faux et devient un prétexte au pillage d'un côté à la montée du rejet total de tous ceux qui ne sont pas dans les clous de l'autre.

Il y aurait pourtant moyen d'opérer dans le juste milieu en créant à la fois les conditions d'un être ensemble prenant en compte divers handicaps tout en étant sans pitié contre les fauteurs de trouble qui souvent s'avèrent être les moins défavorisés. Mais la période a donné la parole aux extrêmes car les modérés ont désormais mangé leur pain "blanc"….

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :