28 octobre 2021

Kaléidoscope intempestif

Taubira à ONPC ? On l'avait pratiquement oublié : son livre ne doit pas marcher…

Pégida à Calais ? Les médias bon ton adorent zoomer sur quelques fafs anguleux et leur doigt d'honneur, oubliant de zoomer également sur leurs clones de l'autre extrême en train de descendre des vitrines en veux-tu en voilà à Nantes. Et chut !…Royal veut encore de l'expertise…

Certes, Calais ou pas Calais telle est la question ? Mais opposer une belle école inaugurée à la "haine d'extrême-droite" reste facile, d'autant plus que les régimes totalitaires ont toujours mis en avant les écoles et les soins qu'ils donnaient à leur population comme si celle-ci était un cheptel qu'il fallait préserver pour l'image de marque. Et puis être instruit, oui, mais pourquoi faire s'il est interdit de dire et d'écrire ce que l'on pense ?…Et puis, faut-il forcer la Grande Bretagne à ouvrir grandes ouvertes ses frontières au nom d'une repentance introuvable tant ce qui se passe en Syrie en Irak en Afghanistan à moins à voir avec l'intervention occidentale et bien plus avec les méandres de l'islam réel pourtant défendu becs et ongles par les Cameron/Obama/Hollande.

D'où aussi l'idée que tous ces immigrés ne sont pas ces partisans fous de l'État islamique comme le prétendent certains opportunistes mais bien le contraire, ce qui implique que c'est à l'ONU et non pas seulement à l'U.E de créer des camps de réfugiés en bonne et due forme. Elle le fait bien pour tous ces camps de pseudo-réfugiés palestiniens qui auraient eu tout le loisir depuis soixante ans de s'intégrer dans nombre de pays "amis" sauf que ceux-ci leur ont toujours interdits de demander à être naturalisés tant il est ancré qu'Israël doit disparaître sous le flot de leur "retour"…

Duflot à l'Assemblée ? Comment comparer la déchéance de nationalité sous Vichy effectuée sur la seule base de l'origine ethnique et le projet actuel de déchéance de nationalité basée sur le fait de refuser qu'une poignée s'en prennent à des innocents écoutant de la musique dégustant un bon plat ou buvant une bière?… Mais de là à penser qu'il soit indispensable de toucher à la Constitution est une autre affaire qui semble bien tacticienne, Hollande cherchant visiblement à en profiter pour tenter de se qualifier au 1er tour et de gagner au second tour en faisant peur et en s'appuyant sur la planche à billets de la Banque Centrale européenne via des officines appropriées (puisqu'il n'est pas possible pour la BCE de prêter "directement" aux États…)

Duflot reste persuadée à l'instar de bon nombre de ses pairs à l'extrême gauche (Plenel, Autin, Taubira…) que le musulman d'aujourd'hui est devenu le juif d'hier, ce qui est d'autant plus (grossièrement) faux que le juif d'aujourd'hui reste le juif non seulement d'hier mais de toujours et que c'est, certes, non pas "le" mais "des" musulmans d'aujourd'hui qui l'oppressent, toujours au nom de "l'argent" qu'il aurait (Halimi) ou de "la" Palestine (qui n'a jamais été un État et a toujours été l'ancien foyer national juif) les chefs palestinistes ayant depuis toujours pactisé avec l'idéologie nazie, le Mufti de Jérusalem, puis Nasser, cherchez l'erreur… Ne parlons pas de ces femmes qui désormais ne peuvent pas voir leurs mains être serrées par leurs collègues masculins, est-ce là aussi le remake des années vichystes ?…Une Ministre de l'éducation nationale en est restée bouche bée, au lieu de se lever et partir, mais la TV "sidère" les petits papillons un petit tour et puis s'en vont.

Sarkozy et son programme ? "Demain on rase gratis" et il a eu soin de donner des gages à la gauche nihiliste et cynique des salons parisiens qui veut faire passer la GPA en douce, dernier bijou chic à la mode, un enfant techno 3.0, rassurée par la dernière décision de la Cour européenne de justice voulant forcer la France à donner sa nationalité aux enfants GPA faits clandestinement à l'étranger alors que ces enfants ont déjà la nationalité du pays qui les a vu naître, et que leurs parents ont sciemment accompli un acte illégal. Mais qu'importe ! L'État de droit supposé n'est là qu'à géométrie variable, et Sarko en bon repentant et lecteur de la presse people sait bien qu'il faut à tout prix faire oublier le repas au Fouquet's alors que l'on ne voit guère au nom de quoi il ne fallait pas fêter aussi sa victoire dans un bon restaurant (Obama le fait bien).

Sarkozy fait penser à Bel Ami avec sa belle chemise blanche d'emprunt qui fait de lui quelqu'un d'emprunté, toujours à s'excuser (comme Finkielkraut et Bougrab d'un certain côté); cela rappelle aussi sa sortie sur la Princesse de Clèves alors que celle-ci était précisément l'antidote à l'époque de la pensée libertine incarnée par Laclos et ses liaisons dangereuses obligatoires si l'on ne voulait pas passer pour "réactionnaire" (le terme "néo" n'existait pas encore…)

Fillon, Juppé, idem…Coincés dans leurs costumes de notaires provinciaux, même si l'on s'encanaille auprès de "la" jeunesse boutonneuse du moment. Et même si le dernier de ces sieurs passe, décrochant la timbale made in 2017, il aura tout autant qu'en 1995 à en découdre avec ces pseudo grandes structures syndicales devenues naines vides d'adhérents, en scissiparité permanente, mais plein des permanents soucieux de défendre non pas les salariés mais leurs prérogatives post aristocratico-idéologiques, oubliant pour certains qu'ils défendaient des régimes rouges, l'URSS en l'occurrence, dans lesquels le syndicalisme libre était interdit, comme il l'est aujourd'hui en France ou quasiment. Juppé pourra-t-il passer outre ? Pas sûr tant l'appareil institutionnel est grippé, hors sol, il faudrait certainement une vraie révolte de la base pour s'en défaire.

Car les nouvelles dames patronnesses veillent au grain des dimanches ouverts et des VTC empêchés, vive l'économie solidaire à base de repentance sobre, à bas l'économie collaborative riche d'ingéniosité ne sacrifiant pas le confort de la vie moderne à l'idéologie de la vie austère obligatoire.

Le postmodernisme est ainsi devenu une religion absolutiste aux jupons tristes clouant au pilori médiatique, échafaudant des échafauds idéologiques avec la pancarte "néo-réactionnaire" autour du cou marquant ainsi de ce sceau de l'infamie supposée tout écart de sens non estampillé par les mêmes dames patronnesses (comprenant aussi des "hommes" anatomiquement parlant du moins).

Obama en est une de ces dames, vent debout, chaussettes bien en vue pour bien montrer que pour lui l'islam ce n'est que la paix, lui qui est docteur es islam il connaît tout, sait tout, ce n'est pas le seul bien sûr, et ainsi surnage encore l'universalisme dans son simulacre avec cette prétention de faire prendre des vessies pour des lanternes.

L'étonnant étant que toute cette caste s'est trompée depuis cinquante ans voire plus, mais qu'elle persiste encore, un peu comme ces trains fous qui n'ont plus de freins, mais font encore confiance dans la voie ferrée par les ancêtres, sauf que des petits malins en ont dévissé les éclisses, mais la SNCF dément contre le Canard, ce qui est un véritable tour de force (c'est d'ailleurs l'un des thèmes de mon futur roman Incitatus, avec l'état d'urgence et la décomposition française, mais j'ai du mal à trouver un éditeur…).

Pendant ce temps l'oeil du cyclone syrien absorbe tout, trou noir qui semble bien remonter jusqu'à l'époque où les Mèdes s'affrontaient aux Perses, aux Assyriens, Mésopotamiens, Babyloniens, aux origines de l'Écriture, que les néo-absolutistes veulent à tout prix effacer, une table rase que les néo-léninistes tentent aussi de réaliser dans les coins sombres des appareils d'État, préparant ainsi la tempête historique à venir son torrent impétueux s'amorçant, ami entends-tu ?…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :